•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aéroport d'Ottawa offre une dernière chance de se débarrasser de son cannabis

Une affiche indique : traverser les frontières internationales avec du cannabis est illégal.
Des affiches ont été installées dans les aéroports canadiens au moment où le cannabis à usage récréatif est devenu légal en octobre. Photo: Radio-Canada / Stephanie Kelly

Vous êtes à l'aéroport d'Ottawa pour un voyage international, apportant votre passeport, de l'argent de votre destination et quelques joints que vous avez honnêtement oubliés dans votre sac. Ne vous inquiétez pas. Les responsables de l'aéroport ont pensé à une solution.

L'Administration de l'aéroport international d'Ottawa s'est jointe à d'autres aéroports canadiens comme ceux d'Edmonton, de Montréal et d'Halifax pour installer des bacs de récupération après la légalisation du cannabis récréatif en octobre dernier.

Il est légal pour les personnes âgées de 19 ans et plus de voler avec la quantité permise de cannabis au Canada, mais il n'est pas légal de traverser une frontière internationale en possession de cannabis.

L'administration aéroportuaire a déclaré qu'elle avait installé deux bacs dans ses deux zones de sécurité pour les personnes qui ont oublié qu'elles avaient peut-être du cannabis légal qui est sur le point de devenir illégal.

Un bac gris avec l'inscription cannabis, disposition seulement.Ce bac se trouve au point de contrôle de sécurité de l'Aéroport international d'Ottawa, de sorte que les personnes sur le point d'embarquer à bord d'un vol américain peuvent y déposer du cannabis. Photo : jpan08/Reddit

L'Administration de l'aéroport international d'Ottawa a conclu une entente avec la police d'Ottawa pour qu'elle vienne vider les bacs si le personnel remarque qu'il y en a plus de 30 grammes à l'intérieur.

Le cannabis serait alors détruit.

La police d'Ottawa a déclaré mardi qu'elle n'avait pas encore été appelée pour les vider.

L'administration aéroportuaire a déclaré que, dans l'ensemble, elle n'avait eu aucun problème avec le cannabis depuis que son usage récréatif a été légalisé.

Ottawa-Gatineau

Drogues et stupéfiants