•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une formation pour infirmières et infirmiers étrangers

Radio-Canada

Le Québec compte beaucoup sur les nouveaux arrivants pour pourvoir les postes laissés vacants par la pénurie de main-d'œuvre. Mais dans certains secteurs comme celui de la santé, on ne peut pas toujours pratiquer du jour au lendemain. Les infirmiers, par exemple, doivent d'abord suivre un programme d'intégration professionnelle offert par cinq collèges de la province.

Le Cégep de Limoilou à Québec forme à lui seul le tiers de ces infirmiers étrangers.

Bah Traore, originaire de la Côte-d'Ivoire, fait partie des 100 à 200 immigrants diplômés qui suivent annuellement le programme d'intégration professionnelle en soins infirmiers dans ce cégep.

Arrivé au Québec il y a un an et demi, M. Traore compte 19 ans de pratique dans son pays d’origine.

« Les actes sont les mêmes, mais la manière de les poser est différente. Je commence à comprendre que le cégep me donne beaucoup d'informations pour être infirmier québécois », explique-t-il.

Puisque ces étudiants sont pour la plupart déjà formés, une partie des cours consiste à adapter leur pratique à la réalité et à la culture québécoise.

Cela tient parfois à de petites choses qui peuvent faire toute la différence. On commence par travailler « la communication, la relation interpersonnelle » pour mieux s’adapter aux gens.

Dans certains pays, le regard dans les yeux d'une enseignante, c'est lui manquer de respect. Alors qu'ici au Québec, ce qu'on souhaite, c'est que la personne nous regarde dans les yeux.

Karine Hamel, conseillère pédagogique en soins infirmiers, Cégep Limoilou

Nesrine Kaci, qui était médecin en Algérie, tentera d'obtenir son équivalence pour pratiquer au Québec. Mais elle suit la formation en soins infirmiers entre-temps. Elle estime que cette formation est enrichissante, qu'elle lui permet d'aller très loin dans ses études.

Depuis 2015, l'Ordre des infirmiers et infirmières du Québec a permis à 2400 diplômés étrangers de suivre la formation.

Tableau chiffré de la formation : Ordre des infirmiers et infirmièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tableau chiffré de la formation : Ordre des infirmiers et infirmières

Photo : Radio-Canada

S'ils ne maîtrisent pas le français, ils ne pourront pas aller au bout du processus.

Luc Mathieu, président, Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Un problème que l'Ordre souhaite voir résolu rapidement en cette époque de pénurie de main-d’œuvre.

D’après le reportage de Nicolas Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Formation professionnelle

Société