•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société québécoise du cannabis rouvre trois succursales le mercredi

Devanture de la succursale de la SQDC de Sainte-Foy. La photo a été prise quelques heures avant l’ouverture officielle du point de vente, le 17 octobre 2018.
Les employés de la succursale de Sainte-Foy adhèrent au syndicat des TUAC. Photo: Radio-Canada / Pascal Poinlane
La Presse canadienne

La Société québécoise du cannabis (SQDC) annonce que trois de ses succursales seront rouvertes le mercredi, soit celles de Sainte-Foy et de Lebourgneuf, à Québec, ainsi que celle de Drummondville.

Il s'agit d'un projet pilote visant à réduire les files d'attente à l'extérieur de certaines succursales.

Ces trois magasins étaient ouverts dès mercredi matin, à 10 h.

La SQDC dit avoir choisi ces trois succursales, car elles sont « représentatives » du réseau : deux se trouvent en milieu urbain et la troisième, dans une plus petite ville, a indiqué un porte-parole. Le projet pilote sera mené pendant quelques semaines, puis il sera décidé si les heures d'ouverture seront prolongées dans d'autres magasins où les files d'attente sont plus importantes.

Initialement, les 12 magasins du Québec étaient ouverts tous les jours.

Rapidement, constatant à quel point ses tablettes étaient dégarnies, la SQDC a décidé de réduire les heures d'ouverture et de limiter les jours du jeudi au dimanche, « jusqu'à ce que la disponibilité des produits se soit stabilisée », annonçait-elle le 26 octobre dernier.

Malgré les ruptures de stock qui incommodent bien des clients, la SQDC soutient qu'il y a toujours foule dès l'ouverture de plusieurs succursales.

« Nous recevons des produits quotidiennement selon la capacité de nos producteurs à nous fournir de la marchandise. Il y a quand même quelques produits sur les tablettes et disponibles en ligne, mais les plus populaires sont vendus très rapidement », écrit-elle sur sa page Facebook, en réponse à des clients mécontents.

Drogues et stupéfiants

Économie