•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère réclame des ceintures de sécurité obligatoires dans les autobus scolaires

Un autobus scolaire démoli par un accident routier.

La scène d'un accident d'autobus scolaire à Rimbey, en Alberta, en 2008.

Photo : CBC (Courtoisie de Kirsten Hodgeson)

Radio-Canada

Un groupe de parents manitobains veut que tous les autobus scolaires, anciens ou neufs, soient équipés de ceintures de sécurité. Ils souhaitent que le gouvernement du Manitoba modifie la loi pour rendre le dispositif obligatoire.

Depuis un an et demi, la fille de Petra McGowan prend l’autobus scolaire. Cette mère vivant à Sainte-Geneviève, au Manitoba, est abasourdie par l'absence de ceintures de sécurité dans ces véhicules.

« Ma fille prend l’autobus scolaire pendant une heure et demie chaque jour, c’est un gros bloc de temps, alors ça ajoute vraiment à mon anxiété par rapport à sa sécurité », lance-t-elle.

Une femme souriante et une jeune enfant qui sourit aussi.

Petra McGowan et sa fille, qui prend l'autobus scolaire pendant une heure et demi chaque jour.

Photo : Petra McGowan

Ainsi, elle et trois amis ont fondé un groupe Facebook, lancé le week-end dernier, pour les parents préoccupés par l'absence de ceintures de sécurité, « Manitoba Parents for Mandatory Seatbelts » (« Parents manitobains pour les ceintures obligatoires »).

Ils souhaitent agir à l'instar d'un mouvement similaire en Ontario. L'ancienne première ministre de cette province, Kathleen Wynne, a déposé un projet de loi qui rendrait le port de ceinture de sécurité obligatoire dans tous les autobus scolaires.

Selon son projet de loi, tous les nouveaux autobus scolaires devraient être équipés d'une ceinture-baudrier d'ici 2020. Les transporteurs auraient jusqu'en 2025 pour en installer dans les autobus déjà en circulation.

Mme McGowan a écrit à la province, qui indique préparer une réponse à sa lettre.

Pour le moment, les 80 parents du groupe Facebook proviennent surtout de régions rurales, où les trajets en bus sont souvent plus longs.

La Division scolaire franco-manitobaine compte de nombreuses écoles rurales. Le secrétaire-trésorier, Serge Bisson, tient à rassurer les parents. « C'est vraiment un moyen de transport sécuritaire », affirme-t-il.

Il affirme guetter les résultats d'une étude lancée par Transports Canada à ce sujet en automne 2018. Une enquête de CBC avait alors révélé que les données de Transports Canada pour justifier l'absence de ceintures de sécurité dans les autobus scolaires avaient de sérieuses lacunes.

Au moment de la publication de ce texte, Transport Canada n’avait pas encore répondu à une demande d’information au sujet de la progression de cette étude.

Dans le passé, Transports Canada a fait campagne contre le port des ceintures de sécurité dans les autobus scolaires, se fondant sur une étude de 1984 qui estimait qu'elles étaient inefficaces, en plus de risquer de causer des blessures.

Depuis 1984, au moins 23 écoliers sont morts et 10 480 élèves ont été blessés dans des accidents d’autobus au pays.

Manitoba

Transport en commun