•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bella Desgagnés incapable de décharger des denrées à Port-Menier

Le navire Bella Desgagnés tente de se frayer un passage à travers les glaces.

Le navire Bella Desgagnés tente de se frayer un passage à travers les glaces. (archives)

Photo : Randy Jones

Radio-Canada

Le Bella Desgagné n'a pas pu accoster à Port-Menier, mardi soir, privant l'île d'Anticosti de ravitaillement.

La propriétaire de l'Accomodeur Malouin, Mireille Malouin, craint que les marchandises périssables ne se gâtent d'ici l'arrivée des produits.

Par contre, selon elle, les habitants d'Anticosti savent prévoir ce genre d'incident. Tu peux toujours t'arranger, il y en a plusieurs qui font du pain, affirme-t-elle. Mais, les fruits et légumes, tu n'en n'as pas. Tu vis quand même. Tu as autre chose, dit-elle en relativisant la situation.

Mireille Malouin est une résidente de l'île d'Anticosti

Mireille Malouin est une résidente de l'île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les conditions de navigations ont empêché le navire d’accoster, mardi, précise le président-directeur général de relais Nordik, Francis Roy. Des vents atteignant 90 km/h ont forcé l’équipage à rebrousser chemin. La direction du vent et des conditions d'embruns verglaçants ont aussi eu un rôle à jouer dans les difficultés de l'équipage à accoster.

Les marchandises périssables seront déchargées à Kegaska mercredi soir puis transportées par avion jeudi à Port-Menier, affirme Francis Roy. La Société des traversiers du Québec assurera le transport.

Les passagers ont été transportés vers Port-Menier en avion, mercredi matin.

Côte-Nord

Transports