•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie du vaccin contre l’hépatite A et B au Québec

Une boîte de vaccin contre l'hépatite A devant le phamarcien de Trois-Rivières Yves Bordeleau
Les vaccins contre l'hépatite A et B sont difficiles à trouver au Québec. Photo: Radio-Canada / Jef Fortier
Radio-Canada

La pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) peine à approvisionner le marché québécois en vaccin Twinrix, qui prévient l'hépatite A et l'hépatite B. Depuis le mois de novembre, les voyageurs ont de la difficulté à trouver le vaccin.

Le pharmacien Yves Bordeleau de Trois-Rivières trouve la situation inquiétante, surtout que GSK est une des rares entreprises dans le monde à produire un vaccin de ce type.

Je ne peux pas croire qu’une entreprise comme celle-là ne puisse pas mieux prévoir la demande et y répondre comme il se doit, dit-il.

Par courriel, GSK affirme que des pénuries peuvent survenir pour une multitude de raisons, notamment une demande imprévue, une perturbation de la chaîne d’approvisionnement, sans préciser la cause exacte du problème d'approvisionnement actuel.

Une autre entreprise pharmaceutique, l’Américaine Merck, produit aussi un vaccin contre les deux formes d’hépatite. Par contre, le Vaqta est lui aussi impossible à se procurer depuis très longtemps au Québec.

GSK produit trois types de vaccins contre l’hépatite : celui contre l’hépatite A, celui contre l’hépatite B et un vaccin qui immunise contre ces deux formes d’hépatite.

L’approvisionnement vient tout juste de reprendre, mais seulement pour le vaccin contre l’hépatite A. Sa distribution se fait toutefois au compte-goutte, selon Yves Bordeleau.

L’offre de Twinrix reste encore limitée et pourrait le demeurer jusqu’à ce que les stocks se stabilisent, mais le réapprovisionnement est en cours.

Catherine Fisette, cheffe des communications et de l'engagement communautaire chez GSK
Boîte du vaccin Havrix 1440 dans une pharmacie de trois -rivieresGSK a repris l'approvisionnement du vaccin contre l'hépatite A, mais sa distribution se fait au compte-goutte. Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

La fabrication de vaccins peut s’échelonner sur une période de 10 à 26 mois, indique GSK.

« Un problème de santé publique »

Selon le pharmacien Yves Bordeleau, le manque de vaccins contre ces maladies est un véritable problème de santé publique.

Le vaccin contre l’hépatite B est en rupture de stock depuis plus de deux mois, soutient-il.

L’hépatite A se propage dans l’eau non traitée, les fruits et légumes contaminés, les glaçons et même l’eau des piscines. Quant à l’hépatite B, elle se contracte principalement lors de contacts rapprochés avec des personnes infectées.

L’hépatite peut entraîner de graves conséquences pour le foie et peut même provoquer la mort chez certaines personnes, précise Yves Bordeleau.

Santé Canada dit surveiller la situation. Le ministère indique que les informations au sujet des pénuries de vaccins contre l'hépatite A et B de GlaxoSmithKline (GSK), de Merck Canada Inc. et de Sanofi Pasteur Limited se trouvent sur le site penuriesdemedicamentscanada.ca (Nouvelle fenêtre).

D'après les informations de Pierre Marceau

Mauricie et Centre du Québec

Tourisme