•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore des postes vacants en Alberta

Deux personnes marchent dans une rue du centre-ville.
Un nombre croissant d'emplois sont à pourvoir en Alberta. Photo: Radio-Canada / Louise Moquin
Tiphanie Roquette

Les employeurs albertains ont dû remédier à un nombre croissant d'emplois à combler au troisième trimestre de 2018, mais la province est encore loin de faire face à une pénurie de main-d'oeuvre, selon les données publiées mercredi par Statistique Canada.

Près de 59 000 postes n’avaient pas trouvé preneur à la fin du mois de septembre, soit une hausse de 9,5 % par rapport à la même période l’année précédente.

Si cette augmentation montre une amélioration des conditions économiques, le taux de postes vacants reste inférieur à la moyenne nationale. Moins de 3 % des postes sont à pourvoir en Alberta, alors que la moyenne nationale est à 3,3 %.

Par comparaison, la province de Québec fait face à une véritable pénurie de main-d’oeuvre, avec plus de 118 000 emplois à pourvoir.

Statistique Canada note aussi que l’augmentation des postes vacants en Alberta a ralenti en comparaison des trimestres précédents, où l’on enregistrait des hausses de l’ordre de 20 %.

Les secteurs des soins de santé, de l’assistance sociale, du transport et de l’entreposage sont ceux qui ont le plus de difficultés à trouver des travailleurs. Les postes vacants dans ces domaines ont augmenté de 56 % par rapport à l’année précédente.

Au contraire, les secteurs de l’hébergement, de la restauration et de la construction ont enregistré des baisses.

Alberta

Emploi