•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois heures pour évacuer les skieurs impliqués dans une avalanche en Gaspésie

Montagne skiable en milieux alpin

Le Mur des Patrouilleurs, sur le Mont-Albert

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Catherine Poisson
Laurie Dufresne

Il a fallu trois heures pour évacuer le groupe de sept skieurs dans une avalanche en fin de journée mardi, dans le secteur du Mur des Patrouilleurs, au Mont-Albert en Gaspésie. L'un d'eux a subi des blessures majeures, mais on ne craint pas pour sa vie.

Six sont originaires du Nouveau-Brunswick, et l'autre de la Nouvelle-Écosse.

Ils montaient à la file indienne lorsque le premier à l'avant du groupe a malencontreusement créé une avalanche vers 14 h 30 et a entraîné les autres dans sa chute.

Selon la prévisionniste à Avalanche Québec, Julie Leblanc, les skieurs impliqués dans cet incident portaient l’équipement de sécurité en cas d’avalanche.

Ils ont déclenché une avalanche de plaques à vent, donc c'est la neige qui est transportée par le vent qui a glissé sur une croûte. Comme il n'y a pas beaucoup de neige en ce moment dans la montagne, les personnes se sont heurtées contre des obstacles, des roches, des arbres, explique Mme Leblanc.

L'un d'eux a quitté le groupe pour demander de l'aide, pendant que les autres se sont rendus dans un relais pour attendre les secours.

Pancarte le long d'une route en montagne sur laquelle on peut lire : « Gîte du Mont-Albert. Bienvenue! ».

L'avalanche est survenue mardi en après-midi, au Mont-Albert.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Opération de sauvetage

Le directeur du service des incendies de Sainte-Anne-des-Monts, Carol Dugas, affirme avoir agi dès que son équipe a été avisée de la situation.

On a reçu l'appel vers 16h30, j'ai envoyé cinq pompiers avec les équipements nécessaires, soit VTT, motoneige, traîneau d'évacuation médicale, explique-t-il.

Une motoneige et un traîneau sont installés sont une remorque.

Un traîneau a été utilisé pour évacuer les personnes blessées.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Il y avait sept skieurs, dont six blessés; quatre blessés mineurs, un blessé qui avait une blessure plus majeure à une épaule, probablement une fracture ou une dislocation, et puis on avait un blessé qui était vraiment instable avec possibilité de blessures au dos plus graves encore.

Carol Dugas, directeur du service des incendies de Sainte-Anne-des-Monts

Il ajoute qu'en raison de l'état de ce dernier blessé, les pompiers ont pris toutes les précautions pour éviter d'aggraver ses blessures. Ce skieur a été transféré dans un hôpital de Québec où il doit subir une opération au dos.

Carol Dugas, directeur du service incendie de Sainte-Anne-des-Monts

Carol Dugas, directeur du service incendie de Sainte-Anne-des-Monts

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L'opération de sauvetage s'est terminée peu après 20 h 30, heure à laquelle la dernière personne a pu être évacuée.

Bien que sous le choc, les autres membres du groupe sont retournés chez eux.

Des risques d'avalanche toujours élevés

Avalanche Québec prévient que les risques d'avalanche sont toujours considérables dans les Chic-Chocs d'ici la fin de la semaine.

Il faut être équipé d'une pelle, d'un détecteur de victime d'avalanche, d'une sonde, c'est le trio qu'il faut avoir avec soi dans son sac à dos advenant que quelqu'un dans le groupe se fasse prendre par une avalanche. Avant ça, c'est sûr qu'il faut regarder la météo, le bulletin d'avalanche, il faut savoir aussi choisir sa destination, aller sur des pentes moins raides, rappelle le prévisionniste en avalanche, Jean-Pierre Gagnon.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers