•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de North Stormont perdent leur appel contre un projet de parc éolien

Un parc éolien à l'aube.
Un tribunal de l'Ontario a rejeté l'appel d'un groupe de citoyens de North Stormont (Ontario) contre un projet de parc éolien. Photo: Associated Press / Patrick Pleul
CBC

Un groupe de citoyens du canton de North Stormont, en Ontario, a perdu son appel pour arrêter le développement d'un parc éolien dans sa communauté située à 60 kilomètres au sud d'Ottawa.

Le parc éolien de 100 mégawatts nommé Nation Rise a été approuvé par le précédent gouvernement libéral de l'Ontario en 2016 après que le conseil municipal local eut voté pour proclamer la communauté « hôte involontaire ».

Des gens qui vivent autour du site proposé ont interjeté appel, car ils ont des préoccupations concernant le bruit et l'impact environnemental possible sur la faune locale et les eaux souterraines.

Dans une décision rendue la semaine dernière, le Tribunal de l'environnement et de l’aménagement du territoire de l'Ontario a déclaré que la preuve du groupe n'était pas assez solide.

Nous n'avons pas été surpris par la décision du tribunal, mais nous avons été déçus du résultat, a déclaré Margaret Benke, qui habite près du site du parc éolien et qui a participé à l'organisation de l'appel.

Les règles et règlements du Tribunal de l'environnement sont si stricts qu'il est presque impossible de gagner.

Margaret Benke, citoyenne

Mme Benke a indiqué que le groupe envisageait d'intenter une action en justice, bien qu'elle puisse être très coûteuse.

Il ne semble pas que ce soit vraiment dans notre intérêt, il y a des chances que nous ne gagnerions pas ou que ce que nous gagnerions serait plus de temps pour que le promoteur en arrive au même stade, a-t-elle dit.

Elle a ajouté que le groupe pourrait demander directement de l’aide au ministre provincial de l'Énergie, Greg Rickford.

Début des travaux de construction au printemps

Un représentant d'EDP Renewables, la société portugaise qui possède et exploite Nation Rise, a déclaré que les préoccupations de la communauté sont prises en compte.

Dans l'approbation du projet, il y a des conditions que nous devons respecter et veiller à ce que l'environnement et la santé humaine soient protégés, a déclaré Tom LoTurco, directeur du développement au Canada et dans l'Est des États-Unis pour l’entreprise EDP Renewables.

M. LoTurco a indiqué que l'entreprise a l'intention de commencer la construction dans les mois à venir, bien que les travaux majeurs ne puissent pas commencer avant le printemps, par respect pour les restrictions routières locales.

Les composants de la turbine seront livrés en juillet et l'installation suivra peu après.

Nous prévoyons une mise en service commerciale d'ici la fin de 2019, a déclaré M. LoTurco.

La construction comprendra également la construction d'une sous-station, d'équipement météorologique et de routes privées, a-t-il ajouté.

Avec les informations de Matthew Kupfer

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale