•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chanson pour sensibiliser les jeunes au harcèlement sexuel

Une femme avec une robe rose est debout dans un champ gris et terne.
Kinley Dowling a écrit la chanson Microphone, dans laquelle elle raconte l'agression sexuelle qu'elle a subie à la fin de son secondaire. Photo: Capture d'écran - YouTube
Radio-Canada

Le groupe acadien Vishtèn collabore avec la chanteuse anglophone Kinley Dowling, originaire de l'Île-du-Prince-Édouard, pour écrire une version française de sa chanson Microphone. Ce projet vise à sensibiliser les jeunes du secondaire au harcèlement sexuel et au consentement.

Un texte de Marika Bellavance

L'artiste insulaire Kinley Dowling a écrit sa chanson Microphone pour raconter l'agression sexuelle qu'elle a subie à la fin de son secondaire. Elle y décrit la fête, après son bal des finissants, durant laquelle un jeune homme l'a agressée sexuellement.

L'automne dernier, Microphone a été intégrée au nouveau volet santé enseigné aux élèves de 9e année à l'Île-du-Prince-Édouard. Il porte sur le consentement et le harcèlement sexuel. La chanson ainsi que le vidéoclip servent d'outils pour ouvrir le dialogue chez les élèves.

Une version pour les écoles françaises

Jusqu'à présent, la chanson était uniquement disponible en anglais, mais Kinley Dowling a demandé au groupe acadien Vishtèn de traduire les paroles pour en faire une version française. Cette version sera par la suite intégrée, elle aussi, au programme de santé dans les écoles francophones de la province.

Le groupe Vishtèn : Pastelle et Emmanuelle LeBlanc et Pascal Miousse.Vishtèn travaille sur la version française de la chanson Microphone, de Kinley Dowling. Photo : Gracieuseté

J'étais vraiment contente de savoir que ça allait se faire dans les écoles françaises aussi, parce que c'est un sujet qui touche beaucoup de monde, explique la chanteuse du groupe Vishtèn, Pastelle Leblanc. Quand tu vis un événement comme ça, ça peut te suivre vraiment longtemps. [Certaines victimes] n'osent pas en parler, et parfois c'est ce qui est le plus dangereux.

Je pense que la manière de combattre [le harcèlement sexuel], c'est d'en être conscient et d'en parler ouvertement.

Pastelle Leblanc, membre du groupe acadien Vishtèn

Kinley Dowling et Vishtèn travaillent sur la traduction des paroles. La version finale sera enregistrée au cours des prochaines semaines.

Les jeunes ont parfois de la difficulté à en parler [de harcèlement sexuel], poursuit Pastelle Leblanc. S'ils savent que ça arrive à d'autres personnes, ça ouvre cette porte-là.

Le Projet Microphone est une initiative du Groupe sur la participation des jeunes du Comité d'action du premier ministre sur la prévention familiale. L'enregistrement de la chanson en français sera mené par Actions Femmes ÎPÉ, avec l'appui du Secrétariat interministériel aux affaires féminines.

Île-du-Prince-Édouard

Société