•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Consumer Electronics Show, un tremplin qui devrait profiter davantage au Québec

Un kiosque du Consumer electronic show à Las Vegas Photo: Radio-Canada
Maxime Bertrand

Le plus grand salon du monde consacré à l'électronique a ouvert ses portes à Las Vegas. Au menu, des nouveautés électroniques qui se vendront par milliers, mais aussi des inquiétudes en ce qui a trait à la sécurité et à la protection des données personnelles. Aussi, une présence plus marquée des entreprises québécoises.

Le Consumer Electronics Show (CES), c'est un peu comme Noël après Noël pour les mordus de gadgets tous plus surprenants les uns que les autres.

« Cette année, la télé a encore une grande place avec des téléviseurs toujours plus puissants, toujours plus impressionnants. L'intégration de l'intelligence artificielle est encore là. On voit de plus en plus d'appareils qui permettent aux humains, aux utilisateurs de ces appareils, d'être en contact avec leur corps », explique le consultant en communication numérique Bruno Guglielminetti.

Le CES, c'est aussi le point de ralliement des entrepreneurs qui veulent profiter d'une plateforme internationale pour se faire connaître.

C'est le cas de LeddarTech, une entreprise de Québec qui se spécialise en matière de dispositif de détection de piétons et d'obstacles pour les véhicules autonomes.

« On est en train de démontrer que non seulement on a une plateforme qui est la meilleure plateforme de développement LIDAR au monde et aussi qu'on fait les meilleures performances dans notre industrie. Donc, en ce sens, le CES 2019, c'est la concrétisation de tous nos efforts de recherche et développement », affirme Frantz Saintellemy, président et chef de l'exploitation pour LeddarTech.

Protection des données personnelles

Cette année, la protection des données personnelles est la grande préoccupation des acteurs de l'événement. Certaines entreprises cherchent même à faire de ce souci un outil de marketing.

Ainsi, Apple promet que les données de votre iPhone restent dans votre iPhone.

« La sécurité est essentielle. Chez LeddarTech, on adresse ça avec notre plateforme. On a une plateforme qui est protégée et qui n'est pas accessible aux utilisateurs », ajoute Frantz Saintellemy.

LeddarTech fait partie d'une cohorte d'une cinquantaine d'entreprises et d'organismes qui composent la deuxième mission québécoise au CES.

Une mission qui manque d'envergure, selon Bruno Guglielminetti. « Les Français ont compris avec la French Tech et là, les Suisses cette année ont compris, alors il y avait vraiment une grande délégation suisse et c'est ça qu'il faut faire. »

« Le Québec a le savoir-faire pour le faire », ajoute le consultant.

« Bien sûr, on pourrait faire un recrutement plus large pour aller chercher un maximum d'entreprises du Québec. C'est vrai que certains pays dans le monde, la France et d'autres États asiatiques également, mettent le paquet », admet Yves Lafortune, directeur des marchés d'Amérique du Nord à Export Québec.

Les entreprises québécoises militent en faveur d'une présence plus vaste et mieux coordonnée afin de tirer un meilleur profit de cette vitrine internationale.

Innovation technologique

Techno