•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chien meurt de faim embarré dans une maison

Une photo du chien nommé Diesel.

Le chien aurait été enfermé dans une maison pendant deux mois sans nourriture.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Kyle Springer, 27 ans, subira son procès ce printemps pour avoir enfermé son chien sans nourriture pendant deux mois à Woodstock, au Nouveau-Brunswick. L'homme a été arrêté à son retour d'Alberta, en visite pour le temps des Fêtes.

Kyle Springer a plaidé coupable à un chef d’accusation de cruauté envers les animaux dans une cour provinciale à Woodstock, mardi.

Son chien, Diesel, a été découvert par le propriétaire de la maison que louait M. Springer, en 2015, lorsqu’il a voulu collecter un loyer impayé.

La fille du propriétaire, Erin McCormick, est convaincue que la mort du chien aurait pu être évitée.

Il a dit qu’une autre personne s’occupait maintenant du chien, se rappelle Mme McCormick.

Diesel aurait expiré son dernier souffle quelques jours seulement avant que le propriétaire ne décide d’entrer dans la maison.

Dans une vidéo filmée par le propriétaire, l’intérieur de la résidence paraissait couvert d’égratignures aux endroits où l’animal avait cherché de la nourriture. Les planchers étaient couverts d’urine et d’excréments.

Kyle Springer, originaire de Hartland au Nouveau-Brunswick, ne s’est pas présenté en cour il y a deux ans. Un mandat d’arrestation a donc été lancé contre lui.

Peine de prison réclamée

Des groupes de défense des animaux réclament une peine exemplaire pour les gestes allégués de négligence animalière.

Les gens sont horrifiés de voir des individus aussi insensibles, capables de verrouiller la porte et quitter la maison tout en sachant qu’un animal se trouve à l’intérieur, sans aucune chance de s’échapper, s’indigne Susan Henley, de Mission Pawsible à Fredericton.

Nous voulons une peine de prison, c’est ce qu’il mérite.

Susan Henley
Susan Henley sur le parvis de la cour, appuyée de quelques sympathisants.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Susan Henley réclame une peine de prison pour Kyle Springer.

Photo : Radio-Canada

Kyle Springer est passible d'une amende maximale de 10 000 $, jusqu’à 18 mois de prison, ou une combinaison des deux peines.

Le groupe de Susan Henley a récolté plus de 44 000 signatures en faveur de la peine maximale pour Kyle Springer.

Avec les informations de Shane Fowler de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers