•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les archives de l'ancien maire Drapeau seront bientôt rendues publiques

Jean Drapeau à la place des Nations en 1968
Jean Drapeau à la place des Nations en 1968 Photo: Archives de la Ville de Montréal

Les archives de l'ex-maire de Montréal Jean Drapeau seront rendues publiques à l'automne 2019, probablement en septembre. Les historiens, biographes et de nombreux observateurs de la scène politique comptent alors en apprendre davantage sur cet incontournable personnage qui a dirigé la ville durant presque 30 ans, de 1954 à 1957 et de 1960 à 1986.

Un texte de Benoît Chapdelaine

« Pour les Archives de Montréal, ça va être un moment assez important », se réjouit Mario Robert, chef de la section des archives de la Ville.

« Je suis une des trois ou quatre personnes qui étaient là où M. Drapeau tenait son bureau et qui [ont] mis en boîte ces documents-là, dit M. Robert. J'ai eu cette chance-là en 1999. »

À l'époque, le maire Pierre Bourque avait offert à l'épouse de l'ex-maire les services de la Ville pour l'aider avec les nombreuses archives de son défunt mari, explique M. Robert. Elle avait accepté et c’est l’un des trois fils Drapeau qui avait géré le transfert des dossiers.

La famille avait prévu un délai de 20 ans après le décès de l'ex-maire pour rendre publics ces documents.

De riches archives

Mario Robert devant un document ancienLe directeur des archives de la Ville de Montréal, Mario Robert, était une des personnes qui ont mis les documents de Jean Drapeau en boîte. Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Les archives couvrent à la fois la période où Jean Drapeau s'est fait connaître comme avocat dans l'enquête Caron sur la corruption et la moralité au début des années 50 et celle où il a dirigé la ville.

Mario Robert sait déjà ce qui intéressera les historiens parmi les 300 boîtes de documents.

Est-ce qu'il y a la réponse au rapport Malouf? Qu'est-ce qu'il a écrit sur la visite du général de Gaulle en 1967? Vous aurez la réponse en 2019.

Mario Robert, chef de la section des archives de Montréal

Le juge Albert Malouf avait accusé la Ville d'irresponsabilité administrative dans son rapport sur l'augmentation spectaculaire du coût des Jeux olympiques de 1976. Il écrivait dans son rapport, publié en 1980, que le maire Drapeau devait assumer un blâme prépondérant dans les décisions reliées, entre autres, aux installations olympiques.

Le maire Drapeau avait déclaré qu'il répondrait au juge, mais la réponse n'a jamais été publiée. Si réponse il y a.

Un local temporaire pour les archives

Les archives de la Ville sont accessibles depuis lundi au quatrième étage d'un immeuble commercial et industriel à l'angle de la rue Saint-Denis et du boulevard Rosemont.

Des milliers de documents ont quitté l'hôtel de ville en décembre pour une durée de trois ans, le temps d'achever d'importants travaux de rénovation.

« Les chambres fortes de l'hôtel de ville, c'est un lieu magique. C'est sous les parterres, ça va jusque sous le trottoir avant de la rue Notre-Dame », raconte Mario Robert.

Les archives de la Ville doivent y retourner, affirme-t-il, car c’est « la maison des citoyens ».

D'autres documents ayant appartenu à Jean Drapeau ont déjà été acquis par l'Université McGill.

Grand Montréal

Politique municipale