•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une demande de financement pour un troisième festival Stars and Thunder

Une foule compacte devant une scène assiste à un spectacle sur fond de coucher de soleil.
Les deux premiers festivals Stars and Thunder ont eu lieu au parc Hollinger, au cœur de Timmins. Photo: Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Steve Black, qui a été maire de Timmins de 2014 à 2018, a fait une présentation mardi soir devant le conseil municipal pour proposer une nouvelle édition du festival de musique et de feux d'artifice Stars and Thunder et demander une contribution de 300 000 $ à la Ville.

Selon le rapport que M. Black présentera aux élus, la Ville ne serait plus l’organisatrice du festival, mais plutôt un commanditaire.

L’entreprise Gold and Gold Productions, qui a participé à l’organisation des deux premiers festivals, assumerait les risques financiers.

L’événement serait également plus court, passant de huit à quatre jours.

Le maire de Timmins, Steve BlackL’ex-maire de Timmins, Steve Black, croit que les deux premiers festivals Stars and Thunder ont eu des effets positifs sur la communauté, malgré les importants déficits engendrés. Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Les deux premiers, qui ont eu lieu quand Steve Black était maire, ont engendré un déficit total de 2,3 millions de dollars, dont 1,6 million uniquement pour 2018.

En plus de la commandite de 300 000 $, l’ex-maire demande aussi à la Municipalité l’installation de tentes, de tables et de poubelles.

Le nouveau maire de Timmins, George Pirie, s’était dit ouvert pendant les élections à la tenue d’un troisième festival à condition que l’événement soit organisé par le privé et ne présente aucun risque financier pour la Ville.

De nouvelles sources de financement

M. Black affirme dans son rapport que la Municipalité pourrait trouver les fonds nécessaires grâce à une nouvelle taxe hôtelière.

Il croit que les hôtels seraient favorables à une telle taxe si elle est utilisée pour l’organisation d’événements pouvant créer des revenus pour l’industrie touristique.

La conseillère Noella Rinaldo est du même avis, selon ce qu'elle a affirmée pendant la réunion mardi soir.

Le maire Pirie croit toutefois qu'il est présompteux de discuter de l'utilisation d'une taxe qui n'existe pas pour l'instant.

De son côté, la conseillère Kristin Murray croit que le festival devrait explorer d’autres sources de revenus, tel que le financement participatif.

Steve Black ajoute que des pourparlers sont en cours avec un commanditaire majeur et que les organisateurs ont bon espoir de trouver le financement manquant si la Ville soutien le projet.

L’ancien maire souhaite obtenir une réponse du conseil d’ici la fin du mois de janvier, pour permettre au comité organisateur de commencer à signer des contrats avec les artistes.

Des contribuables s’opposent

Jack Dugas, le directeur de l’Association des contribuables de Timmins, indique que l’organisation rejette la proposition de Steve Black.

M. Dugas croit que la Ville doit se concentrer sur d’autres enjeux. La dépense n’est pas valable, dit-il, parce que nous avons beaucoup de dettes comme communauté [...] et les rues sont quasiment impassables

[Le maire sortant] a promis de ne pas s’ingérer dans les affaires de la Ville ou de faire du lobbying, et il a brisé sa promesse.

Jack Dugas, directeur de l’Association des contribuables de Timmins

M. Dugas ajoute que ce n’est pas à l’ancien maire de décider comment seraient dépensés les revenus générés par une éventuelle taxe hôtelière.

Avec les informations de Jean-Loup Doudard

Politique municipale

Arts