•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires de La Cage de Thetford Mines jettent la serviette

 La Cage-Brasserie sportive de Thetford Mines.

La Cage-Brasserie sportive de Thetford Mines fermera ses portes le 26 janvier.

Photo : crédits: Facebook de La Cage-Brasserie sportive de Thetford Mines

Marc-Antoine Lavoie

Disant avoir le « couteau sous la gorge », les propriétaires de La Cage-Brasserie sportive de Thetford Mines tirent leur révérence. L'établissement fermera ses portes le 26 janvier, après 22 ans d'existence.

Le copropriétaire Stéphane Bourque explique qu’il n’a pas les « conditions gagnantes » pour renouveler son le bail avec le Carrefour Frontenac qui venait à échéance le 31 décembre.

« Ça ne vaut pas la peine de continuer et de perdre ce qu’on a gagné dans la vie », se désole celui qui s’est porté acquéreur de la franchise en 2017 avec Stéphane Gourdes.

Les restaurateurs souhaitaient négocier à la baisse le bail qui datait de « plusieurs années » et qui ne « répondait plus à la réalité d’aujourd’hui ».

« Les crédits plaisir ont changé. Les menus ont changé. On a essayé de s’adapter. L’achalandage était encore là, mais les conditions étaient trop fragiles pour pouvoir continuer pour 5 à 10 ans », précise M. Bourque.

35 emplois

Les 35 travailleurs du restaurant sportif perdront leur emploi. Ils auront le droit à une indemnité de départ assure Stéphane Bourque, qui se réjouit que la pénurie de la main-d’œuvre soit à leur avantage.

« Déjà j’ai des appels de certains restaurateurs. Je peux leur envoyer des gens », assure-t-il.

Un déménagement de l’entreprise a été envisagé. Les investissements étaient toutefois « beaucoup trop élevés pour un travail de fin de semaine », explique celui qui est aussi vice-président du Groupe Verdure.

Québec

Restaurants