•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux dormir pour être plus performant

Une femme noire dort dans un lit de draps blancs.
La psychologue et professeure à l'Université du Manitoba Brigitte Sabourin rappelle l’importance d'adopter une routine avant de s'endormir. Photo: iStock

Chaque année, des milliers de personnes prennent de nouvelles résolutions, que ce soit manger mieux, boire moins d'alcool ou faire plus d'exercice. Pourtant, pour être en meilleure santé et plus productif, il suffit de mieux dormir, selon une psychologue de l'Université du Manitoba.

« Le sommeil joue un rôle sous-apprécié dans notre santé globale », affirme Brigitte Sabourin, psychologue et professeure adjointe à l’Université du Manitoba.

« Un manque de sommeil a plein d’effets néfastes sur notre santé. Ça affecte notre humeur, notre habileté à gérer le stress, notre motivation, notre capacité d’apprendre, notre capacité à suivre une diète saine, énumère-t-elle. En fait, un manque de sommeil chronique est associé à plusieurs risques de problèmes de santé mentale et physique. »

Améliorer les conditions du sommeil

Brigitte Sabourin rappelle l’importance d'adopter une routine pour s'endormir.

« On ne peut pas vraiment contrôler notre sommeil, mais on peut améliorer les conditions qui vont améliorer la chance d’avoir un bon sommeil », affirme-t-elle.

Elle cite en exemple les jeunes enfants à qui les parents donnent un bain et lisent un livre.

« C’est bon de faire des choses qui nous relaxent et nous détendent avant d’aller se coucher. Comme ça, notre corps est prêt et les conditions sont maximisées », ajoute-t-elle.

Elle suggère aussi de limiter sa consommation d’alcool et de caféine avant le coucher.

Tout le monde est différent

« Tout le monde devrait dormir entre sept et neuf heures par nuit, dépendant de la personne. Tout le monde est différent », dit Brigitte Sabourin.

Elle suggère aussi d’éviter de compenser une mauvaise nuit de sommeil par le fait de passer plus d’heures au lit.

Une femme vêtue de noir avec lunettes et cheveux bruns debout devant un mur beige.Brigitte Sabourin, psychologue et professeure adjointe à la Faculté de médecine de l'Université du Manitoba. Photo : Radio-Canada / Daniel Gervais

« Les gens, quand ils ne dorment pas bien, essayent de compenser en dormant plus. Si on veut avoir un sommeil profond, il faut limiter le temps qu’on passe au lit, affirme-t-elle. Notre corps est bon pour faire des associations. Nous voulons que notre corps associe le lit à dormir [profondément]. »

Elle conclut en disant qu'un meilleur sommeil est un investissement pour une bonne santé, grâce à de bonnes habitudes.

Manitoba

Santé physique et mentale