•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cocaïne plus mortelle que les opioïdes au début de 2018, à T.-N.-L.

De la cocaïne
De la cocaïne Photo: iStock

Depuis quelques années, les autorités sanitaires à Terre-Neuve-et-Labrador comme ailleurs au pays s'inquiètent de l'abus d'opioïdes qui a mené à de nombreuses surdoses mortelles. Mais au cours des six premiers mois de 2018, c'est la cocaïne qui s'est révélée la drogue la plus mortelle dans la province.

Les opioïdes comme l’oxycodone, la morphine, le fentanyl et la méthadone ont causé 25 morts à Terre-Neuve en 2017. Toutefois, selon les données préliminaires du bureau du médecin légiste en chef, les surdoses de cocaïne ont fait neuf morts au cours des six premiers mois de 2018 à Terre-Neuve, alors que l’abus d’opioïdes n’en a fait qu’une seule.

Il faut préciser que trois autres personnes ont fait des surdoses mortelles après avoir mélangé plus d’une drogue :

  • mélange de cocaïne et de morphine : 1 mort;
  • mélange de codéine et d’alcool : 1 mort;
  • mélange de drogues incluant de la méthadone : 1 mort.

Une personne est également morte après avoir inhalé un solvant.

On voit beaucoup plus de cocaïne dans les rues, confirme le Dr Bruce Hollett, chef de la médecine familiale, des douleurs chroniques et des dépendances à l’hôpital Waterford de Saint-Jean.

Bruce Hollett, chef de la médecine familiale, des douleurs chroniques et des dépendances à l’hôpital Waterford de Saint-Jean, en entrevue à la télévision.Bruce Hollett, chef de la médecine familiale, des douleurs chroniques et des dépendances à l’hôpital Waterford de Saint-Jean, voit plus de patients dépendants de la cocaïne depuis quelque temps. Photo : CBC

Beaucoup de gens, déplore-t-il, minimisent le danger de consommer de la cocaïne, la petite poudre blanche qui leur procure une euphorie immédiate et leur donne une impression de toute-puissance.

Ils oublient que la cocaïne peut aussi tuer, dit-il. Il est par ailleurs courant de trouver mélangée à la cocaïne vendue dans les rues du fentanyl ou d’autres substances qui peuvent en exacerber les effets et la rendre mortelle, souligne-t-il.

Consommer de la cocaïne pour oublier

Cette soudaine montée en popularité de la cocaïne est peut-être liée aux difficultés économiques que traverse actuellement Terre-Neuve-et-Labrador, selon lui. Je ne sais pas si c’est le climat pessimiste créé par la baisse des prix du pétrole et le manque de travail, mais nous constatons que des gens abusent de la cocaïne pour oublier des problèmes sociaux.

Il croit que la popularité de la cocaïne est aussi liée au fait qu’elle disparaît rapidement du corps, ce qui en fait par exemple la drogue préférée des travailleurs des plates-formes pétrolières, soumis à des tests aléatoires.

La dépendance aux opioïdes toujours très présente

La baisse du nombre de surdoses mortelles aux opioïdes n’est toutefois pas synonyme d’une diminution de la dépendance à ces médicaments.

En fait, un rapport récent de l’Institut canadien d’information sur la santé indiquait que Terre-Neuve-et-Labrador a l’un des taux d’hospitalisation liés à l’intoxication à des opioïdes les plus élevés au pays. À Saint-Jean seulement, 48 personnes ont fait un séjour à l’hôpital en 2017 pour de telles intoxications.

D'après des renseignements d'Ariana Kelland, CBC

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Santé publique