•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le potentiel d’une Haute-Côte-Nord dévitalisée

La municipalité de Colombier en Haute-Côte-Nord
La municipalité de Colombier en Haute-Côte-Nord Photo: Radio-Canada / Benoit Jobin
Guylaine Lebel

Selon l'indice de vitalité économique, préparé tous les deux ans par l'Institut de la statistique du Québec pour le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, la MRC de la Haute-Côte-Nord se situe au 98e rang des MRC de la province pour l'année 2016.

En plus d’être aux prises avec un déclin de sa population, cette MRC présente un revenu total médian bas et un taux de travailleurs également bas.

micheline-anctilMicheline Anctil, mairesse de Forestville Photo : Radio-Canada

L’économie saisonnière de la région et l’exode migratoire négatif expliquent, selon Micheline Anctil, préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord et mairesse de Forestville, cette mauvaise position de la MRC à l’échelle du Québec.

Je vois les constats, mais je vois surtout le grand potentiel de développement que l’on a ici et c’est à ça que je veux travailler.

Micheline Anctil, préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord

Les industries touristiques et minières à privilégier


La préfète croit que les industries touristiques et minières devraient être davantage mises de l’avant.

« Sur le plan touristique, il faudra accélérer la cadence pour que l’on puisse nous démarquer rapidement. Il faut développer ce que l’on a, mais créer de nouvelles offres », dit Micheline Anctil, préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord

Observation de baleines sur le fleuve Saint-LaurentObservation de baleines sur le fleuve Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada

Le potentiel minier de la région serait également à développer. Il faut attirer l’intérêt des promoteurs, ajoute-t-elle.

Se faire connaître


Micheline Anctil croit que le développement de la MRC de la Haute-Côte-Nord passe par la concertation des municipalités membres qui doivent regarder dans la même direction.

Nous devons nous faire connaître par les autres régions du Québec et même au-delà de nos frontières

Micheline Anctil, préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord

Haute-Côte-Nord

Municipalités : Tadoussac, Sacré-Coeur, Les Bergeronnes, Les Escoumins, Longue-Rive, Portneuf-sur-Mer, Forestville, Colombier.
Communauté innue : Essipit.
Habitants : 12 000 personnes.

Côte-Nord

Développement économique