•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’entreprise Bilodeau reconstituera une mâchoire de baleine

Deux baleines noires dans l'eau

Deux baleines noires dans l'eau

Photo : NOAA

Radio-Canada

L'entreprise Bilodeau, de Normandin, collabore à un projet spectaculaire à Tadoussac. Ses experts vont reconstituer la mâchoire d'une immense baleine noire.

Il s’agit de l’un des trois imposants squelettes de baleine que le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) travaille à assembler. Si tout se déroule comme prévu, les visiteurs pourront les observer l’été prochain au Centre d’interprétation.

Deux squelettes de baleines en train d'être assemblés.

Un peu comme un casse-tête les pièces sont minutieusement assemblées dans l'entrepôt du Centre d'interprétation des mammifères marins à Tadoussac.

Photo : Gracieuseté de Patrice Corbeil

En entrevue à l’émission Y’a des matins, le porte-parole de l'organisme, Patrice Corbeil, a mentionné que les trois baleines étaient de véritables géants des mers. La baleine noire pesait à elle seule 34 tonnes lorsqu'elle a été retrouvée.

La firme Bilodeau va nous refaire un genre de dentier qu’on va aller fixer sous le crâne de la baleine noire et ça aura un aspect encore plus spectaculaire.

Patrice Corbeil, directeur de l'éducation et vice-président du GREMM
Mario Bilodeau en entrevue devant la reproduction d'un lion.

Le copropriétaire de Bilodeau Canada, Mario Bilodeau, devant certaines réalisations de son équipe de taxidermie.

Photo : Radio-Canada

Un défi de taille

L'un des copropriétaires de l’entreprise, Mario Bilodeau, affirme avoir déjà travaillé à d’autres projets de reconstitution de squelettes de baleine, mais aucun de cette ampleur. Les obstacles sont nombreux afin d’arriver au résultat souhaité.

De quelle façon on va procéder? Il ne faut pas que ce soit trop pesant, il faut que ce soit très solide […] le défi est là pour nous.

Mario Bilodeau, copropriétaire de Bilodeau

L’entreprise a décroché le contrat avant la période des Fêtes. Une équipe de huit personnes y travaille. Les employés en sont encore à l’étape des tests de fabrication. D’ici trois semaines, ils devraient avoir déterminé quels matériaux ils utiliseront.

Saguenay–Lac-St-Jean

Animaux