•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Los Angeles poursuit The Weather Channel pour atteinte à la vie privée

Une carte des États-Unis colorée avec des dégradés de couleur représentant des masses d'air de différentes températures.

The Weather Channel est l'une des applications de météo les plus populaires en Amérique du Nord.

Photo : iStock

Radio-Canada

The Weather Channel (TWC), un entreprise spécialisée dans les prédictions météorologiques, est accusé par la Ville de Los Angeles d'avoir récolté et vendu les données de géolocalisation des utilisateurs de son application sans les avertir.

La plainte (Nouvelle fenêtre), déposée au nom des citoyens de la Californie, prétend que TWC a indûment convaincu ses utilisateurs d’activer la géolocalisation dans l’application en leur indiquant que ces données serviraient uniquement à leur offrir la météo locale. Les poursuivants soutiennent que les données ont ensuite été vendues à des entreprises du milieu de la publicité ciblée et des fonds spéculatifs, le tout à l’insu des utilisateurs.

Un version précédente de ce texte mentionnait que The Weather Channel était actionnaire minoritaire de MétéoMédia et The Weather Network au Canada. Or, les parts de The Weather Channel ont été rachetées par Pelmorex, l'entreprise propriétaire de MétéoMédia, en 2015. Nos excuses pour cette erreur.

« Nous agissons pour mettre fin à cette tromperie alléguée, a déclaré vendredi Mike Feuer, l’avocat représentant la Ville de Los Angeles, dans un communiqué (Nouvelle fenêtre). Nous alléguons que TWC fait passer les profits avant la vie privée des utilisateurs en les induisant en erreur, ce qui [permet à l’entreprise] de suivre leurs mouvements 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. »

TWC se défend

TWC Product and Technology, une filiale d’IBM, a réfuté les allégations de la Ville de Los Angeles.

« The Weather Channel a toujours été transparent quant à l’utilisation des données de géolocalisation; nos [politiques de confidentialité] sont tout à fait appropriées et nous les défendrons vigoureusement », a indiqué à CNN Saswato Das, un porte-parole d’IBM.

Le populaire service de prédictions météorologiques américain exploite l’une des applications de météo les plus utilisées en Amérique du Nord, avec 45 millions d’utilisateurs (Nouvelle fenêtre) actifs mensuellement et plus de 100 millions de téléchargements depuis son lancement.

En décembre dernier, le New York Times rapportait que de nombreuses applications utilisent la géolocalisation à des fins commerciales, parfois sans en informer convenablement leurs utilisateurs. Le journal américain avait découvert que certaines personnes peuvent ainsi être localisées toutes les deux secondes, ce qui permet d’avoir un portrait extrêmement précis de leur quotidien.

Avec les informations de The New York Times, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !