•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ami de Doug Ford nommé président du conseil d'administration de la Place de l’Ontario

Trois personnes posent pour une photo
James Ginou, à droite, en compagnie de Rocco Rossi, au centre Photo: Twitter/@YazMaziar
CBC News

Certains activistes ainsi que l'opposition officielle s'inquiètent de la nomination d'un ami personnel du premier ministre Doug Ford à la présidence du conseil d'administration de la Place de l'Ontario.

Celle-ci doit être complètement réaménagée dans les mois qui viennent.

Selon un décret du cabinet du premier ministre publié en ligne, James Ginou, homme d'affaires de Toronto et responsable de campagnes de financement très prolifique pour les politiciens, a été nommé à ce poste à la mi-décembre. Il a occupé ce même poste de 1997 à 2003.

La Place de l’Ontario est une grande étendue qui se trouve aux abords et dans le lac Ontario, au sud-ouest de Toronto. Il s’agit d’un endroit touristique important pour la ville. Ces terrains doivent être réaménagés dans les mois qui viennent.

Le premier ministre lui-même a déjà émis des propositions plutôt controversées au sujet de la nouvelle disposition de la Place de l’Ontario.

Le premier ministre Doug FordLe gouvernement de Doug Ford veut réduire le nombre de fonctionnaires. Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Alors qu’il était conseiller municipal, Doug Ford voulait y construire un casino et une grande roue, une proposition qui avait alors rencontré une opposition farouche de la part de groupes locaux. Il avait aussi discuté ouvertement dans les médias de l’idée d’y construire un méga centre commercial.

M. Ginou lui-même a fait des commentaires qui en ont fait sourciller plusieurs dans une entrevue publiée cette semaine sur le site d'informations politiques QP Briefing. Il y a déclaré que l'état actuel de la Place de l’Ontario est « honteux » et qu'il n'y a « rien qui puisse être sauvé ».

« Parce que [la Place de l’Ontario] doit être reconstruite en entier, elle sera reconstruite de la façon dont M. Ford le souhaite », a-t-il déclaré.

Préserver l'accès du public

Ces citations sont déconcertantes pour Suzanne Kavanagh, une des directrices du groupe d’activisme Waterfront For All. Cet organisme à but non lucratif est une coalition d'une trentaine d'organismes communautaires qui favorise l'accès du public au secteur riverain de la ville.

Mme Kavanagh qualifie les commentaires de « décevants ». « Nous n'avons pas besoin de commencer à zéro. Nous pouvons continuer à utiliser certains aménagements déjà présents pour décider de l'avenir de la Place de l'Ontario », a-t-elle déclaré.

Un parc sur les rives du lac Ontario avec vue sur le centre-ville de TorontoLe parc Trillium se trouve sur les terrains de la Place de l'Ontario Photo : Radio-Canada / Martin Trainor/CBC News

Mme Kavanagh ajoute que la Cinesphere, récemment restaurée, et une salle de concert en plein air nommée Budweiser Stage continuent d'attirer un nombre considérable de visiteurs.

Waterfront For All avait déjà prévu organiser un rassemblement pour permettre au public de se faire entendre au sujet du redéveloppement de la Place de l'Ontario avant que les commentaires de M. Ginou ne soient publiés en ligne.

Mme Kavanagh ajoute que les organisateurs ont dû changer le lieu de la manifestation en raison de la réponse enthousiaste de gens qui désirent s’y rendre. Plusieurs conseillers municipaux de Toronto qui étaient opposés au plan de casino de M. Ford se sont engagés à se présenter à l'événement, qui aura lieu samedi prochain.

Le groupe a invité M. Ginou ainsi que Michael Tibollo, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, à assister à la manifestation.

Mme Kavanagh a déclaré que Waterfront For All ne s'opposait pas au développement économique, mais qu'un processus de consultation serait essentiel au succès du réaménagement.

« Il n’y a qu’une rive, à Toronto, et nous voulons nous assurer que cette ressource soit accessible au public. »

« La Place de l’Ontario appartient au peuple »

Le gouvernement progressiste-conservateur n'a pas révélé de plan pour le réaménagement de la propriété. Dans une interview accordée à CBC Radio l'année dernière, le ministre des Finances, Vic Fedeli, avait déclaré que « rien n'était exclu ».

« Nous allons passer beaucoup de temps à examiner ce que nous pouvons faire pour utiliser ce joyau le mieux possible », avait alors déclaré M. Fedeli.

La province a toutefois indiqué qu'elle souhaitait avoir un contrôle accru sur la gestion et sur l'avenir du site. Elle a entre autres ordonné au conseil d’administration du site de commencer à se préparer à transférer le contrôle de tous ses actifs directement à la province.

Le député néo-démocrate Chris Glover affirme craindre que le gouvernement ne vende la gestion de la Place de l’Ontario à des entreprises privées. Selon lui, la nomination de M. Ginou est une nouvelle étape dans le renforcement de l'influence du premier ministre sur la gestion du site.

Photo de Chris Glover sur le bord de la rue au centre-ville de Toronto.Chris Glover est député du NPD de la circonscription Spadina-Fort York, où se trouve la Place de l'Ontario Photo : Radio-Canada / Sue Goodspeed

M. Ginou participe à des collectes de fonds pour des politiciens conservateurs depuis les années 1980. Il avait déclaré lors d'une entrevue en 2013 qu'il avait probablement collecté des centaines de millions de dollars depuis le début de sa carrière. Il était un fervent défenseur de l'ancien maire de Toronto, feu Rob Ford, et entretient des liens étroits avec certains des conservateurs les plus connus en Ontario.

M. Ginou n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de CBC Toronto.

Selon M. Glover, la nomination de M. Ginou fait partie d'une tendance inquiétante de M. Ford visant à élargir sa sphère d'influence à Toronto.

« Il essaie de construire un petit fief, de faire ce qu'il veut avec ce qui est essentiellement une propriété publique », a déclaré M. Glover, représentant de Spadina-Fort York, en entrevue à CBC News.

« Ce n'est pas la propriété privée de Doug Ford. La Place de l'Ontario appartient aux Ontariens. Toute décision à prendre à son sujet devrait être prise en consultation avec les Ontariens », selon lui.

Dans une déclaration écrite, un porte-parole du ministre Tibollo a souligné le passage précédent de M. Ginou au conseil d’administration de la Place de l’Ontario, citant ce passage comme preuve de son aptitude à occuper le poste.

« Fort de son expérience et de sa connaissance de la Place de l'Ontario, nous savons qu'il servira bien la population de l'Ontario dans ses nouvelles fonctions de membre et de président désigné du conseil d'administration », a déclaré Brett Weltman.

Politique provinciale

Politique