•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une formation pour dévaler les pentes en tandemski

Marie-Christine Rioux

Les personnes avec des limitations physiques ou des handicaps intellectuels pourront profiter des pentes de certaines stations de ski du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie grâce au tandemski. Une formation est offerte cette fin de semaine à des moniteurs et à des patrouilleurs de la région pour qu'ils puissent utiliser cet équipement de descente bien spécial.

Le tandemski est un fauteuil sur ski qui est dirigé par un skieur qualifié. L'appareil utilisé pour la formation a été inventé en Europe il y a une vingtaine d'années.

L’instigateur de l'activité de formation de cette fin de semaine est Francis Galarneau-Girard, un moniteur au centre de ski le Petit Chamonix, situé dans le village de Matapédia.

Il souhaitait redonner vie à ces équipements qui existaient déjà dans les stations, mais qui n'étaient pas utilisés.

J’ai vu une magnifique machine qui était à l’intérieur, qui prenait la poussière, qui était dans un état presque impeccable.

Francis Galarneau-Girard, moniteur au centre de ski le Petit Chamonix

L'Unité régionale des loisirs et des sports (URLS) de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent finance l'activité. L'agente Luce Thériault invite les stations de ski à développer des activités pour permettre aux gens à mobilité réduite de profiter de l'hiver.

Une formation essentielle

Des moniteurs et des patrouilleurs de Pin Rouge, du Petit Chamonix en Gaspésie ainsi que du Mont Saint-Mathieu au Bas-Saint-Laurent ont suivi la formation de 24 heures. Ils étaient une demi-douzaine à y participer.

Daniel Barclay aide Luce Thériault De l’URLS de la Gaspésie à s'attacher sur le Tandemski. Derrière elle, l’initiateur de l’activité Francis Galarneau-Girard.

Daniel Barclay, formateur en Tandemski, aide des participants à la formation.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes


La formation était donnée par deux formateurs venu de Mauricie, dont Daniel Barclay.

Au bout de ça, il y a une certification. Moi, pour me satisfaire, il faut que la personne me prouve qu'elle contrôle l'appareil parfaitement au niveau de la vitesse, au niveau des virages, au niveau des mesures d'urgence.

Daniel Barclay, formateur de tandemski

Les formateurs étaient assistés de Jean-François Rioux, un moniteur de ski au Parc du Mont Saint-Mathieu.

Jean-François Rioux se tient debout derrière un tandemski.

Jean-François Rioux est moniteur de ski au Mont-Saint-Mathieu. Il conduit un tandemski depuis quatre ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

M. Rioux a découvert cet appareil il y a quelques années alors qu'il voulait pratiquer des activités de plein air avec son fils qui souffre de paralysie cérébrale.

C'est une façon de faire du ski avec lui, puis d'être dehors puis de gérer une passion que j'avais qui était de faire du ski, mais avec mon garçon qui a un handicap.

Jean-François Rioux, moniteur de ski au Parc du Mont Saint-Mathieu

C'est un bon challenge. J'étais en ski, ça fait que j'avais l'impression que j'avais une base pour opérer ça, mais c'est deux mondes complètement différents, raconte Joële Yoja, une patrouilleuse de la Station touristique Pin Rouge qui suit la formation.

Des personnes installées sur des tandemskis attendent le remonte-pente.

La formation de tandemski a été donnée cette fin de semaine au parc régional Val-d'Irène.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Jean-François Rioux tient à la rassurer. Il se rappelle les appréhensions de son fils face au tandemski, au départ.

La première fois de tout, il a eu une crainte, ça a été difficile, mais du moment qu'il a eu compris et associé qu'on pouvait aller vite, qu'on glissait, il a été tout simplement conquis et c'est probablement un de mes meilleurs clients, rigole-t-il.

D’après un reportage de Jean-François Deschênes

Bas-Saint-Laurent

Ski et surf des neiges