•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malade pendant des mois, elle finit par découvrir son allergie au cannabis

Marijuana.

De la marijuana

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Depuis la légalisation du cannabis le 17 octobre, des médecins soupçonnent qu'un nombre croissant de Canadiens se rendront aux urgences en raison d'une allergie à la marijuana.

C’est le cas d’une femme de Calgary, Desiree Haight, qui a eu des nausées et des crampes à l’estomac pendant des mois. Puis, elle a commencé à vomir jusqu'à 30 fois par jour.

Elle calmait alors ses douleurs avec des douches chaudes.

Aux urgences, les médecins ont été informés de son remède maison, mais ont fini par comprendre qu’elle présentait un syndrome cannabinoïde, soit une allergie à la marijuana.

« Ce n’est pas toujours facile de s’en apercevoir, car cela ressemble à un empoisonnement alimentaire », dit Eddy Lang, professeur en médecine d’urgence à l’Université de Calgary.

Desiree Haight a fumé beaucoup de marijuana pendant 20 ans, mais le syndrome cannabinoïde peut prendre quelques mois avant de toucher un amateur de marijuana, affirme Eddy Lang.

L’abstinence, dit-il, est le seul traitement définitif à cette allergie.

Alberta

Cannabis