•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voleurs s'emparent de 545 kg de homard en Nouvelle-Écosse

Les pinces de homards vivants dans une boîte de carton.

1200 livres de homard ont été volées en moins de dix jours.

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

Radio-Canada

Des voleurs ont subtilisé 545 kg (1200 livres) de homard vivant en Nouvelle-Écosse durant les Fêtes.

Les malfaiteurs ont commis leurs larcins à l’aube les 23 décembre et 1er janvier, visitant des viviers à homard de la route Long Cove, à Port Medway. Les viviers sont les enclos où les pêcheurs gardent leurs captures en attendant de les vendre.

La caporale Jennifer Clarke, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Nouvelle-Écosse, croit que l’aide des membres de la communauté, particulièrement celle des pêcheurs, pourrait aider à résoudre cette affaire.

Si quelqu’un fait de la vente illégale ou vend du homard volé, le public pourrait être au courant, dit-elle.

La policière précise que l’un des pêcheurs des environs a rapporté que son embarcation n’était pas à l’endroit où il l’avait laissée. Les voleurs auraient donc pu emprunter ce bateau, soupçonnent les enquêteurs.

Le homard, cible fréquente des voleurs

L’un des plus lucratifs produits de la pêche au Canada, le homard est régulièrement ciblé par les voleurs dans les Maritimes.

En octobre au Nouveau-Brunswick, un deuxième accusé plaidait coupable relativement à un vol de 17 000 kg (37 400 livres) de homard congelé, évalué à un million de dollars, à Grande-Anse, dans la Péninsule acadienne. Les remontent à l’été 2016.

En janvier 2016, des malfaiteurs avaient subtilisé 48 caisses de homard à l’île de Sable, en Nouvelle-Écosse, prenant le large avec une cargaison évaluée à 30 000 $.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouvelle-Écosse

Justice et faits divers