•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spas à intraveineuse : la nouvelle tendance à Toronto

Un homme habillé d'un sarrau manipule une préparation médicamenteuse liquide.
À Toronto, de plus en plus de cliniques axées sur le bien-être offrent des produits intraveineux pour combattre la fatigue ou la gueule de bois. Photo: Radio-Canada
Mathieu Simard

Spa à soluté, salle d'hydratation, thérapie par intraveineuse, vitamines au goutte-à-goutte. Le traitement porte plusieurs noms et il est devenu la tendance de l'heure à Toronto. Les clients, souvent motivés par leur état de fatigue avancée ou une gueule de bois, s'installent confortablement dans un fauteuil et reçoivent une perfusion. Incursion au coeur du nouveau soin branché dans l'industrie du bien-être, qui n'est pas sans risque.

Si vous tapez IV Therapy dans le moteur de recherche de votre choix, une dizaine d'options s'afficheront à Toronto. En quelques clics, vous pourrez réserver votre séance et choisir le cocktail vitaminé de votre choix. B12, B1, acides aminés, minéraux ou antioxydants, tous administrés par perfusion pour une liste impressionnante de bienfaits, qui vont du rajeunissement de la peau, jusqu'à la perte de poids. Et attention, le coût du traitement n'est pas pour toutes les bourses : le prix d'une séance peut grimper jusqu'à 275 $.

Un panneau installé à l'extérieur d'une clinique axée sur le bien-être. Plusieurs cliniques à Toronto publicisent leurs soins par intraveineuse. Ci-dessus, un panneau installé à l'extérieur d'une clinique axée sur le bien-être. Photo : Radio-Canada

Chez Whole Life Balance, les soins intraveineux sont offerts depuis l'ouverture de la clinique en 2016. La propriétaire Sandra Weber était a priori sceptique quant à la demande pour ce genre de service, mais elle s'était trompée : C'est notre pain et notre beurre. Les clients qui visitent la clinique pour une pause solutésont principalement des professionnels surchargés, âgés de 35 à 50 ans. Des personnes épuisées, sans énergie, selon Sandra Weber, qui s'imposent des objectifs de performance souvent élevés. Certains d'entre eux en profitent même pour joindre une conférence téléphonique, pendant qu'ils reçoivent une perfusion.

Sandra Weber dans sa clinique de Toronto. Sandra Weber offre des soins par intraveineuse à sa clinique de Toronto depuis 2016. Jamais elle n'aurait pensé que les traitements seraient si populaires. Photo : Radio-Canada

Il y a de plus en plus de cliniques qui ouvrent à Toronto.

Sandra Weber, Whole Life Balance

Le service de soluté attire aussi une autre clientèle : les fêtards qui combattent une gueule de bois. Plusieurs cliniques font d'ailleurs la promotion de traitements « désintox » par intraveineuse comme la solution miracle à la suite d'une soirée trop arrosée. Sandra Weber insiste cependant sur le fait que son approche est différente : J'explique à nos clients que les services que nous proposons peuvent les aider pour combattre [une consommation excessive d'alcool], mais qu'ils sont aussi bénéfiques à d'autres niveaux.

Les réseaux sociaux ont certainement contribué à la popularité des traitements par intraveineuse. Sur Instagram, des célébrités aux centaines de milliers d'abonnés publient souvent les coulisses de leurs visites. On les voit, tout sourire, reliées à une potence pour intraveineuse, prêchant les mérites d'une perfusion. Les photos sont garnies de mots-clics comme #bien-être, #récupération ou #guérison.

Un homme habillé d'un sarrau installe une perfusion sur une patiente. Les traitements par intraveineuse sont surtout populaires auprès des femmes qui ont un emploi du temps très chargé. Photo : Radio-Canada

Le salon IV Lounge, située dans le chic quartier Yorkville, est aussi victime de sa popularité. Le téléphone ne dérougit plus et le propriétaire, Amauri Caversan, a dû ajouter des fauteuils pour accommoder ses nouveaux clients à la recherche d'un traitement au goutte-à-goutte. C'est devenu une mode, explique-t-il. Or, dès le premier rendez-vous, le naturopathe doit souvent remettre les pendules à l'heure. Les gens ont l'impression qu'un soluté va résoudre tous leurs problèmes de santé, qu'ils ne seront plus fatigués, qu'ils auront une peau d'apparence plus saine. Une approche globale est nécessaire, prévient-il. Sans traitements répétitifs, il croit que les effets des produits intraveineux seront de courte durée.

Je reçois assurément plus d'appels.

Amauri Caversan, IV Lounge

Ici aussi, les jeunes professionnels composent la plus grande partie de la clientèle. La plupart sont des femmes de plus de 30 ans, qui veulent se sentir mieux, se sentir énergisées et aider leur système immunitaire, selon Amauri Caversan.

Alors, ça fonctionne?

Katherine Rouleau pratique la médecine familiale depuis 23 ans. Elle ressent un léger malaise devant la publicité qui entoure les traitements par intraveineuse. On met ça sous la grande rubrique du bien-être ou de la santé, mais ce n'est pas médical, assure-t-elle. Selon la Dre Rouleau, la voie orale demeure le meilleur moyen pour absorber des nutriments, mais aussi la méthode la plus sécuritaire. Le soluté devrait demeurer une méthode en dernier recours, si le patient est dans un état de déficit important et incapable de compenser à ce déficit de façon orale.

Sur le plan nutritionnel, il y a beaucoup de substances qu'on peut administrer par voie intraveineuse qui ne font strictement rien. Ça ne va peut-être pas nous nuire, mais ça ne va pas nous aider non plus.

Dre Katherine Rouleau, médecin de famille
Capture d'écran du site web www.revivme.comLa compagnie REVIV a récemment ouvert une deuxième clinique à Toronto où sont offerts différents traitements par intraveineuse. Photo : Capture d'écran www.revivme.com

Le traitement d'intraveineuse n'est pas non plus sans risque. Selon Santé Canada, les infections, la formation de caillots sanguins et les lésions tissulaires font partie des risques associés à l'administration de produits intraveineux. Quand il s'agit de mettre des choses intraveineuses dans le corps humain, il y a toujours des risques, même avec des substances inoffensives, indique Dr Rouleau.

Ce n'est jamais anodin introduire un corps étranger dans le corps humain, ça c'est sûr.

Katherine Rouleau, médecin de famille

L'arrivée massive de ces cliniques et leurs efforts publicitaires banalisent, selon elle, les risques et complications possibles. Quelqu'un qui a des problèmes rénaux par exemple, si on leur donne une grande quantité de liquide par voie intraveineuse très rapidement, ça peut causer l'effet contraire. Ça peut surcharger le corps humain et causer des troubles. [...] Donc ce n'est pas juste l'intraveineuse, c'est ce qu'il y a à l'intérieur et c'est aussi la personne qui le reçoit, et dans quel état elle se trouve, explique la Dre Rouleau.

Dans les endroits que nous avons visités, les solutions intraveineuses sont administrées par des infirmières praticiennes ou des naturopathes. Les responsables des cliniques assurent que le personnel en place prend aussi le temps d'explorer les antécédents médicaux du client avant d'installer une perfusion.

Des traitements sous surveillance

Santé Canada a reçu des plaintes visant trois cliniques à Toronto qui proposent des injections de produits intraveineux. L'Agence fédérale a aussi lancé une enquête sur une quatrième clinique, depuis le début des démarches pour ce reportage.

Au Canada, la commercialisation de produits intraveineux contenant de la vitamine C, de la vitamine B12 et de la vitamine B1 est autorisée par Santé Canada. Cependant, les produits contenant du glutathion en tant que principe actif et la coenzyme Q10 sont interdits. Or, plusieurs cliniques font la promotion de ces substances sur leur site web.

Le salon REVIV par exemple, qui a récemment ouvert une deuxième succursale à Toronto, indique sur son site web que des doses fréquentes de glutathion aident à rester en bonne santé et à ralentir le processus de vieillissement. Le salon propose aussi des mélanges contenant la coenzyme Q10.

Santé publique

Santé