•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur deux morts violentes survenues à Fermont

Un camion de pompier et un véhicule de la Sûreté du Québec à Fermont

Des résidents ont été évacués à Fermont

Photo : Journal Le Trait d'union du Nord

Jean-Louis Bordeleau

Deux personnes sont mortes de façon violente vendredi matin à Fermont et l'intervention de la Sûreté du Québec qui a suivi a forcé l'évacuation de plusieurs résidents.

Selon le Bureau des enquêtes indépendantes, qui est chargé de l'enquête, un appel au 9-1-1 a été reçu vers 5 h. Une personne se disait atteinte par des coups de feu et sur le point de mourir.

Des policiers et des ambulanciers se rendent alors sur les lieux. Ils entendent une voix d'homme qui leur dit de défoncer la porte. En entrant dans la résidence, les policiers aperçoivent un homme assis.

Ils entendent un coup de feu, puis ressortent immédiatement. Un périmètre de sécurité est alors établi.

Un camion des services d'urgence à FermontAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs rues sont fermées à Fermont.

Photo : Journal Le Trait d'union du Nord

Les pompiers sont dépêchés en renfort pour bloquer plusieurs rues de la ville, notamment la rue du Lac et la rue Fernandes. Des résidents, dont des enfants, sont évacués, d'autres sont confinés à leur domicile.

Vers 9 h 30, les policiers retournent à la résidence pour y découvrir les corps inertes d'un homme de 65 ans et celui d'une femme de 42 ans.

Communauté sous le choc

Le rédacteur en chef du journal local, Le Trait d'union du Nord, Éric Cyr, confirme que l'ensemble de la communauté fermontoise est affectée.

Un panorama de la ville de FermontAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ville de Fermont compte près de 2 500 habitants permanents

Photo : Radio-Canada

Tout le monde se connaît à Fermont. Tout le monde se rencontre un peu dans les commerces locaux, dans le mur. Il y a un bon voisinage. C'est vraiment une triste nouvelle en début d'année.

La minière ArcelorMittal, principal employeur de la région, a rapidement offert une aide psychologique aux employés et à leurs proches qui seraient éprouvés par les événements.

Des membres de l'équipe psychosociale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord sont aussi disponibles sur place.

Six enquêteurs du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) sont chargés de faire la lumière sur cet événement. Ils sont attendus à Fermont vers 20 h vendredi et travailleront en partenariat avec la police municipale de Québec.

Avec les informations de Louis Garneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Justice et faits divers