•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'économie américaine ne ralentit pas

Des ouvriers s'affairent à la construction d'une tour d'habitation.

Des ouvriers travaillent à la construction d'un luxueux immeuble à logements à Fort Lauderdale, en Floride.

Photo : La Presse canadienne / AP/Amy Beth Bennett/South Florida Sun Sentinel

Agence France-Presse

L'économie américaine, qui semble atteindre un pic de croissance début 2019, a encore montré son dynamisme en décembre en créant de nombreux emplois et en attirant davantage de travailleurs sur le marché du travail.

Les créations d'emplois ont bondi à leur plus haut niveau depuis février, à 312 000, tandis que l'économie a attiré davantage de travailleurs, faisant monter un peu le taux de chômage à 3,9 % contre 3,7 % le mois d'avant, selon les chiffres officiels du département du Travail vendredi.

Il y a un an, le taux de chômage était de 4,1 %.

Ces données positives interviennent alors que les marchés financiers s'inquiètent d'un ralentissement de l'économie mondiale et américaine.

Cet indicateur est une des rares données économiques officielles disponibles depuis qu'un bras de fer entre l'administration Trump et les démocrates au Congrès a fermé depuis deux semaines une partie des services administratifs.

L'impact de ce « shutdown » qui conduit des centaines de milliers de fonctionnaires au chômage forcé n'était pas visible dans les enquêtes réalisées par le département avant cette impasse entre la Maison-Blanche et le Congrès.

Le taux de participation à l'emploi a grimpé à 63,1 %, son meilleur niveau depuis septembre 2017, ce qui est vu comme un signe de dynamisme du marché du travail.

Le salaire horaire moyen a enregistré une hausse de 0,4 % sur le mois, son plus fort progrès depuis août, et de 3,2 % sur un an.

Le nombre total de chômeurs s'inscrit à 6,3 millions et les emplois à temps partiel restent nombreux, à 4,7 millions, même s'ils sont en retrait de 329 000 sur l'année.

Le ministère a révisé en hausse de 58 000 les embauches nettes des deux mois précédents.

Sur l'année, la première économie mondiale sous la houlette de Donald Trump aura créé 220 000 emplois mensuellement contre 182 000 en 2017.

En décembre, quasiment tous les secteurs ont embauché, notamment le secteur manufacturier (+32 000), qui enregistre son meilleur mois de l'année. En 2018, ce secteur cher à Donald Trump qui défend le « Made in America » aura créé 284 000 emplois contre 207 000 en 2017.

Le secteur du bâtiment a nettement rebondi en décembre à la faveur d'un temps clément, créant 38 000 emplois, ajoutant sur l'année 280 000 postes contre 250 000 en 2017.

Les services publics ont aussi davantage embauché en décembre (+11 000).

Indicateurs économiques

International