•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amanda Simard : être solidaires entre francophones et se tenir debout

Une femme devant des micros.
La députée ontarienne Amanda Simard Photo: Radio-Canada / Denis Babin

La députée ontarienne Amanda Simard accueille avec humilité la reconnaissance que lui vaut sa dénonciation courageuse de la réduction des services en français par le gouvernement Ford.

Mme Simard est l’une des 10 « personnalités influentes de la francophonie canadienne » choisies par les journaux francophones hors Québec. Le quotidien Le Droit d’Ottawa estime même, pour sa part, que la jeune députée de Glengarry—Prescott—Russell est la personnalité francophone de l’année.

Je ne m’attendais vraiment pas à ça, il y a quelques semaines, dans le feu de l’action, dit-elle.

Pour moi, c’était juste de faire la bonne chose. On ne regrette jamais d’avoir fait la bonne chose.

La députée indépendante Amanda Simard

Elle ajoute que la reconnaissance donne des forces pour continuer.

En entrevue à l’émission L’Heure de pointe, de Toronto, Amanda Simard est revenue sur les événements qui l’ont propulsée à l’avant de la scène et l’ont amenée à quitter le Parti progressiste-conservateur pour siéger comme indépendante.

Les coupes du gouvernement ont secoué les francophones, comme d’autres atteintes aux droits et acquis, ailleurs au pays. Ça nous a montré à quel point il faut être solidaires, dit-elle, il faut se tenir ensemble, se tenir debout.

Elle dit n’avoir aucune intention de faire le saut en politique fédérale pour le moment, même si la politique fédérale l’a toujours beaucoup intéressée.

Toronto

Politique provinciale