•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le train léger d'Ottawa doit être livré à la Ville d'ici le 31 mars

L'affiche de l'O-Train à la station Parlement, sur la rue Queen, à Ottawa. Il s'agit d'un O de couleur rouge.

L'affiche de l'O-Train à la station Parlement, sur la rue Queen, à Ottawa.

Photo : Dereck Doherty

Radio-Canada

Après plusieurs délais, le Rideau Transit Group (RTG) a fait savoir à la Ville d'Ottawa jeudi que les clés du train léger devraient être livrées au plus tard le 31 mars 2019.

La Ville s’attend à ce que la Ligne de la confédération soit mise en service un mois après la livraison, soit à la fin avril 2019.

Selon les modalités du contrat entre la Ville et RTG, le consortium public-privé doit répondre à une liste de critères incluant la livraison de toutes les rames de l’O-Train, de tous les systèmes électroniques et électriques ainsi qu’une période de mise à l’essai concluante.

« La priorité de la Ville est d’offrir à Ottawa un système de transport sur rail sécuritaire et de protéger les intérêts des résidents d’Ottawa et des usagers du transport collectif », a indiqué le directeur du programme de construction ferroviaire de la Ville, Michael Morgan, dans un communiqué transmis jeudi après-midi.

La première échéance de livraison du train léger était le 24 mai dernier. Elle avait ensuite été repoussée au 2 novembre.

Le prochain échéancier devait d'abord être connu mercredi, mais la Ville d'Ottawa a accordé une journée supplémentaire à RTG pour qu'une nouvelle date d'échéance soit connue.

Rappelons que le consortium s'expose à des pénalités allant jusqu'à un million de dollars puisqu'il n'a pas été en mesure de livrer le train léger à la date prévue.

Le tracé de la Ligne de la confédération, d'une longueur de 12,5 km incluant un tunnel de 2,5 km, comporte 13 stations, dont trois sont souterraines. Le système sera mis en place au coût de 2,1 milliards de dollars.

Par ailleurs, la relation entre la Ville d'Ottawa et le Rideau Transit Group ne s'arrêtera pas le 31 mars. Le contrat entre les deux parties prévoit que RTG assurera l'entretien des infrastructures qu'il a construites pour les 30 prochaines années.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale