•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrat accordé pour le brise-lame de la marina de Rimouski

Le brise-lame actuel de la marina de Rimouski.

Le brise-lame actuel de la marina de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Ariane Perron-Langlois

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pêches et Océans Canada vient d'accorder un contrat de 3,9 millions de dollars à une entreprise de Rimouski pour le prolongement du brise-lame de la marina.

Ces travaux permettront de prolonger le brise-lame de 145 mètres vers le large, ce qui assurera une meilleure protection contre les vagues aux bateaux qui sont amarrés au quai des pêcheurs et à la marina.

Schéma de l’allongement du brise-lame de Rimouski.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Schéma de l’allongement du brise-lame de Rimouski

Photo : Radio-Canada

Le président du conseil d'administration de la marina de Rimouski, Sylvain Trudel, se réjouit de ce développement, qui va garantir une plus grande sécurité aux usagers de la marina.

J'ai déjà vu trois pieds de vagues entrer dans la marina. Donc les bateaux étaient chahutés d'un côté et de l'autre, c'était très dangereux pour les usagers. Donc ça, ça va être terminé.

Sylvain Trudel, conseil d'administration de la marina de Rimouski

L'entreprise Gestion AJ, qui a remporté l'appel d'offres, commencera dès lundi à extraire les pierres nécessaires aux travaux dans une carrière de Rimouski.

La construction de la nouvelle section du brise-lame devrait commencer dès la mi-février, pour se terminer à la mi-avril.

Le président de la compagnie, Joël Mailloux, explique qu'il n'y a pas de problème à faire ces travaux en plein hiver, puisque les glaces protègent l'ouvrage en construction. Il reconnaît toutefois que tous les travaux maritimes présentent une certaine complexité.

Joël Mailloux, président Gestion AJAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joël Mailloux, président Gestion AJ

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le maritime est toujours compliqué. [...] On fait face aux marées. Ici, il y a 16 pieds de marée. Si on s'aventure trop loin, il faut être sûrs d'être capable de revenir avant que la marée monte. Par contre, il faut modifier nos équipements pour être capables de travailler à marée haute, explique-t-il.

Les travaux mobiliseront une dizaine de travailleurs, qui sont presque tous de la région. M. Mailloux ajoute que les dépenses en équipements et en carburant se feront aussi à Rimouski.

Les pêcheurs se réjouissent

Le prolongement du brise-lame fait aussi le bonheur des pêcheurs, qui réclamaient ce changement depuis une vingtaine d’années.

Le président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17, René Landry, explique que lors de tempêtes, certains crabiers devaient carrément sortir en mer parce qu'il était trop dangereux pour eux de rester à quai.

Un bateau de pêche pendant la tempête au port de RimouskiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un bateau de pêche pendant la tempête au port de Rimouski

Photo : Gracieuseté Samuel Landry

Là-dessus, on ne peut pas demander mieux. On va être à l'abri, on va être en sécurité, c'est ça le principal.

René Landry, président de l'Association des pêcheurs de crabe de la zone 17

M. Landry ajoute que les travaux ne devraient pas gêner le début de la saison de pêche, puisque les crabiers pourront quand même circuler.

D’autres travaux à venir

Parallèlement, la Ville de Rimouski vient de lancer un appel d'offres pour le remplacement des pontons de la marina. Ces travaux permettront à 149 bateaux d'amarrer à la marina plutôt qu'une centaine actuellement.

Les travaux comprendront l’éclairage, l’électricité, l’eau courante et le système de pompage pour les eaux usées.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, soutient que ce changement aura un impact pour l'économie de la région.

Maintenant, la marina va vraiment être une destination où on peut arrêter et avoir accès à des services de qualité.

Marc Parent, maire de Rimouski

L'appel d'offres se terminera le 23 janvier. Les nouvelles installations devraient être complétées en mai.

D'après les informations d'Ariane Perron-Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !