•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la pêche blanche à Rimouski… sans les cabanes

Un femme pêche sur la banquise.

La pêche aux éperlans débute sur la rivière Rimouski

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

La saison de pêche à l'éperlan est commencée sur la rivière Rimouski. Les pêcheurs pourront se rendre à pied sur la banquise, mais devront attendre encore un peu avant d'installer leur petite cabane.

Afin d’être prête pour l’ouverture de la saison, l’Association des pêcheurs d'éperlans de la rivière Rimouski (APERR) a construit mercredi une passerelle pour accéder à la banquise.

À cause de la marée haute de jeudi, beaucoup d’eau s’est accumulée autour de la passerelle.

On va faire ce qu'il faut pour rendre ça sécuritaire.

Gaston Dionne, président de l'Association des pêcheurs d'éperlans de la rivière Rimouski

L’association prévoyait commencer à installer les cabanes de pêcheurs dès samedi. Après avoir constaté l’accumulation importante d’eau autour de la passerelle, elle a plutôt pris la décision de remettre l'installation des cabanes à plus tard.

La pêche à pied va continuer. On va demander aux gens d'être prudents quand ils vont accéder à la passerelle, recommande Gaston Dionne.

Gaston Dionne sur la banquise.

Gaston Dionne estime que les poissons seront nombreux cette année sur la rivière Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le problème des grandes marées

Si la marée cause de petits désagréments pour les pêcheurs d’éperlans en début de saison, il s’agit tout de même de l’élément le plus redouté de l’APERR tout au long de l’hiver.

Les grandes marées, c’est un facteur très important. Avec les vents du nord-est, c’est là où on perd beaucoup de glace et c’est très dangereux.

Gaston Dionne

À cela s’ajoutent les tempêtes de neige intenses avec des vents du nord-est.

Présence accrue de l’éperlan

Gaston Dionne estime que la saison de pêche devrait être bonne cette année.

Il mentionne que le responsable de la ressource de l'éperlan dans l’estuaire sud du Saint-Laurent, Guy Verreault, a confirmé que les poissons devraient être plus nombreux cette année.

Deux poissons sur la glace.

Des éperlans pêchés sur la rivière Rimouski à l'ouverture de la saison.

Photo : Radio-Canada

Gaston Dionne ajoute que la météo joue aussi un rôle important dans la récolte de poissons.

Ça a toujours joué un peu, mais là, avec les extrêmes de température à cause du réchauffement climatique, [...] les mauvaises températures durent plus longtemps et ça arrive souvent en période de grandes marées, explique-t-il.

Bas-Saint-Laurent

Chasse et pêche