•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élection partielle dans Nanaimo aura lieu le 30 janvier

Montage photo des trois candidats.
Les trois candidats à l'élection partielle dans Nanaimo: la néo-démocrate Sheila Malcolmson, le libéral Tony Harris et la verte Michele Ney. Photo: La Presse canadienne/Adrian Wyld (à gauche) / CHEK (au centre) / Parti vert de la C.-B. (à droite)
Radio-Canada

Comme il l'avait annoncé, le premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan a fixé la date de l'élection du prochain député de la circonscription de Nanaimo avant le dépôt du budget provincial en février.

L’enjeu est important pour le gouvernement néo-démocrate. L’issue du vote du 30 janvier pourrait bouleverser le calendrier politique de 2019.

Si les Libéraux de la Colombie-Britannique emportent le siège, ils seront à égalité avec l’alliance entre le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti vert à l’Assemblée législative, soit 43 sièges de part et d’autre de la Chambre. Les Libéraux auraient alors une plus grande chance de renverser le gouvernement lors d’un vote de confiance.

Actuellement, le NPD détient 40 sièges depuis la démission en novembre du député Leonard Krog, élu maire de Nanaimo en octobre. Il gouverne grâce au soutien des trois députés verts.

Les 44 000 électeurs de la circonscription de Nanaimo ont le choix entre trois candidats pour l’instant :

  • Sheila Malcolmson, députée fédérale (NPD)
  • Tony Harris, chef d'entreprise (Parti libéral provincial)
  • Michele Ney, enseignante à la retraite (Parti Vert)

D’autres candidats peuvent se déclarer auprès d’Elections BC avant le mercredi 9 janvier à 13 h.

Pour voter à cette élection partielle, il faut résider en Colombie-Britannique depuis le 29 juillet 2018 et être citoyen canadien âgé de 18 ans ou plus, résidant dans la circonscription de Nanaimo.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale