•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chute de 10 % de la valeur des maisons individuelles à Vancouver

À Vancouver, en Colombie-Britannique, une affiche à vendre devant une maison unifamiliale.

À Vancouver, en Colombie-Britannique, la valeur des maisons unifamiliales chute.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après des années d'augmentation, les dernières évaluations immobilières montrent des signes d'essoufflement, selon l'organisme BC Assessment.

Le marché immobilier se refroidit dans certaines régions de la Colombie-Britannique, surtout dans la région métropolitaine de Vancouver, où la valeur des maisons les plus chères a diminué.

Les propriétaires peuvent maintenant savoir ce que vaut leur maison auprès de l’autorité d'évaluation de la Colombie-Britannique, qui a publié ses derniers chiffres le 1er janvier.

La liste est basée sur la valeur de la propriété en date du 1er juillet 2018. L'organisme analyse le marché pour déterminer le montant des impôts fonciers que devront débourser les contribuables.

Augmentation hors du Grand Vancouver

En dehors du Grand Vancouver, la valeur des propriétés immobilières continue de grimper.

« L'évaluation des maisons unifamiliales de la région métropolitaine de Vancouver pourrait diminuer, alors que d'autres marchés et régions de la province connaîtront une faible augmentation », estime une évaluatrice pour BC Assessment Tina Ireland.

La maison la plus chère de Colombie-Britannique en 2017, un manoir de Point Grey appartenant au fondateur de Lululemon, Chip Wilson, a perdu plus de 5 M$ de sa valeur.

Auparavant évaluée à 78,837 M$, la maison vaut désormais 73,120 M$.

Principales tendances en Colombie-Britannique, selon le site web de BC Assessment : 

  1. La valeur des maisons individuelles dans la région métropolitaine de Vancouver est en baisse : les maisons à Vancouver, North Shore, South Surrey, White Rock, South Delta et Richmond affichent une baisse de valeur de 5 % à 10 %.
  2. La valeur des maisons unifamiliales à l'extérieur de la région métropolitaine de Vancouver augmente : les propriétaires de la vallée du Fraser, de l'île de Vancouver, de l'Okanagan et du nord de la province peuvent s'attendre à une augmentation de leur valeur de 5 % à 15 %.
  3. L'île de Vancouver et Kitimat sont des points chauds : dans de nombreuses régions du centre et du nord de l'île de Vancouver, la valeur a augmenté de près de 20 %. À Kitimat, qui va accueillir le terminal du méga projet de gaz naturel liquéfié, l'augmentation de la valeur dépasse 20 %.
  4. Les copropriétés valent davantage : la valeur des copropriétés a augmenté en moyenne de 10 % à 20 % dans toute la province.
  5. La valeur des propriétés commerciales et industrielles est en hausse : la valeur de ces propriétés montre une augmentation continue dans la majeure partie de la province. Dans la région métropolitaine de Vancouver, certaines montrent une augmentation allant jusqu’à 30 %.

Les propriétaires dont les évaluations augmentent considérablement ont reçu une lettre d’avis de BC Assessment par la poste en décembre 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !