•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg Transit recommande des boucliers de protection dans tous les autobus

Un homme attend de monter dans un autobus municipal

Le rapport de Winnipeg Transit recommande l'installation de boucliers de protection pour les conducteurs dans l'ensemble des autobus de sa flotte.

Photo : Radio-Canada / Austin Grabish

Radio-Canada

Un rapport de l'agence de transport public Winnipeg Transit a été remis mercredi au comité des services publics de la Ville. Il recommande l'installation de boucliers de protection pour les conducteurs sur l'ensemble des 630 véhicules de la flotte pour un coût estimé à 3,15 millions de dollars.

Le comité des services publics de Winnipeg doit décider s’il choisit d’appliquer les recommandations du rapport de Winnipeg Transit lors d’une réunion le 8 janvier.

Dans le cas où le comité approuverait le rapport, les dépenses devront être ajoutées au budget municipal qui sera discuté en mars prochain.

Ce rapport fait suite à un projet pilote mené en 2017 et qui s’est terminé le 31 août dernier. Six boucliers avaient alors été installés par deux entreprises concurrentes, New Flyer et Arrow Global.

À la fin de ce projet embryonnaire, les deux parties se sont entendues sur un partenariat faisant de Arrow Global le seul candidat.

Le rapport n’inclut toutefois pas de date à savoir quand les boucliers de protection devront être installés.

La fin d’une attente pour les conducteurs

Pour les conducteurs d’autobus, les boucliers ne permettent pas de prévenir tous les incidents, mais assurent une meilleure protection contre les agressions quotidiennes comme les crachats et les jets de projectiles.

Aleem Chaudhary, le président du bureau local 1505 du Syndicat uni du transport espère que l’installation de ces boucliers pourra être faite d’ici un an et demi.

« Je pense que c’est une bonne initiative et nous apprécions le fait qu’après avoir insisté pour des boucliers pendant plusieurs années, cela soit finalement mis en place », explique Aleem Chaudhary.

Les conducteurs avaient en effet demandé davantage de sécurité dans leur véhicule après l'assassinat d'Irvine Jubal Fraser en février 2017 dans le cadre de ses fonctions.

Aleem Chaudhary ajoute néanmoins que la police des transports reste l’objectif prioritaire du syndicat. Il veut ainsi améliorer la formation des travailleurs.

Manitoba

Transports