•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête du Nouvel An tombe à point pour le tourisme d’hiver à Québec

Une planchiste dévale une pente au centre de ski Le Relais.

Une planchiste dévale une pente au centre de ski Le Relais.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Environ 20 centimètres de neige sont tombés à Québec au cours de la nuit du passage à 2019. Cette tempête du Nouvel An en a fait maugréer plus d'un, pour qui pelleter fut la première activité de l'année, mais elle a fait des heureux dans l'industrie touristique hivernale.

Beaucoup d’adeptes des sports d'hiver déferlent notamment sur les pistes de ski et les sentiers de motoneige de la région en cette fin du temps des Fêtes, une époque de l’année toujours lucrative si neige il y a.

Et c'est le cas dans la Capitale-Nationale, où centres de ski et clubs de motoneige jouent de chance comparativement à leurs homologues des autres régions du Québec. Seulement un sentier de motoneige sur six, par exemple, est ouvert à travers la province, tellement la neige se fait rare au sud et à l'ouest de Québec.

Or, le mot se passe chez les motoneigistes, souligne l’un d’eux, Michel Gilbert, rencontré à Saint-Augustin-de-Desmaures.

« Même pour le tourisme, c'est important. Les gens d'en dehors vont venir. J'ai un de mes chums de Montréal qui me dit qu'il y a rien là-bas. La semaine prochaine, ils viennent une dizaine à Québec pour faire de la motoneige. Ça [amène] du tourisme dans la région », soutient M. Gilbert.

« C’est parfait »

Éric Pageau est également charmé par l’état des sentiers dans la région de Québec.

« C’est extraordinaire. Les pistes semblent avoir été travaillées. On a eu un début de saison rapide, mais stoppé en raison de la pluie. Mais là, c’est parfait », se réjouit-il.

Éric Pageau, dans son équipement de motoneige, parle de l'état des sentiers.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Éric Pageau est charmé par l’état des sentiers dans la région de Québec.

Photo : Radio-Canada

Bonnes conditions au Relais

Pour le directeur de la station de ski Le Relais, Mario Bourassa, cette neige est aussi tombée à point.

« Décembre a été bon jusqu'à ce qu'on reçoive cette pluie [juste avant Noël]. Heureusement, on a eu la neige depuis 48 heures et les conditions sont redevenues belles. »

— Une citation de  Mario Bourassa, directeur de la station de ski Le Relais

Beaucoup de skieurs et planchistes de l’extérieur de la capitale dévalaient d'ailleurs les pentes du Relais, mercredi, à défaut de pouvoir le faire dans leur région.

« On est dans la région de Québec en vacances, donc on est venus en profiter. Go! Du ski en famille », affirme une femme de Rivière-du-Loup.

Une famille de skieurs se préparent à débarquer d'un remonte-pente au RelaisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une famille de skieurs dans un remonte-pente au Relais

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Pour sa part, un résident de Sainte-Thérèse, dans les Laurentides, s'est carrément déplacé dans la région pour cette raison.

« À Montréal, c'est pas très fort, souligne-t-il. Ici, c'est excellent. C'est rapide. On est bien. »

La neige tombée n’est toutefois pas suffisante pour certains centres, comme les Glissades Tewkesbury, qui n'ouvriront pas d'ici la fin du temps des Fêtes.

« Nous ne fabriquons pas de neige artificielle et il nous manque encore au moins 20 à 30 centimètres au sol avant de pouvoir commencer à travailler les pistes et installer les dispositifs de sécurité », ont indiqué ses responsables dans un communiqué.

Opération de déneigement

Pour ceux dont la neige fait le malheur, la Ville de Québec a annoncé une opération de déneigement dans tous les arrondissements dans la nuit de mercredi à jeudi.

L’interdiction de stationner sera donc en vigueur dans la plupart des rues.

Avec les informations de Marc-Antoine Lavoie et Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !