•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chocolats Andrée, c'est terminé

La boutique Chocolats Andrée sur l'avenue du Parc Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La boutique montréalaise Chocolats Andrée a fermé ses portes aujourd'hui, tout juste avant la nouvelle année.

C’est la fin d'une époque pour ce commerce familial, qui a été tenu par trois générations de femmes depuis 78 ans.

« Dans les années quarante tout était rationné à cause de la guerre. Donc, les gens apportaient leurs rations de sucre et de chocolat et grand-maman et tante Juliette c'est comme ça qu'elles ont commencé ... », explique la propriétaire Stéphanie Saint-Denis.

Des recettes traditionnelles, des classiques, des caramels, des crèmes, des truffes, des pralins, voilà les recettes magiques qui attiraient les clients.

« Je pense qu'il y a peut-être un peu cette magie-là, du sauçage à la main… Et c'est pas à la fourchette, c'est à la main, qui permettait de signer chacun des chocolats. »

La boutique Chocolats Andrée de Montréal a fermé ses portes.Des chocolats de la boutique Chocolats Andrée Photo : Radio-Canada

C'est la vente rapide du bâtiment centenaire, devenu une charge financière importante, mais aussi le départ à la retraite de plusieurs employés essentiels qui ont poussé la propriétaire de troisième génération à fermer boutique.

« C'est rempli d'émotion, mais c'est aussi très serein comme atmosphère... », ajoute la propriétaire.

« Ça fait depuis 2009 que je travaille ici... Nous sommes comme une famille, c'est une grande tristesse. Ce matin, je me suis réveillée avec les larmes aux joues. On était vraiment fière de travailler ici à la chocolaterie Andrée... », raconte la gérante, America Flores.

Et les clients aussi ont leurs souvenirs.

« Je suis venue de Granby ce matin justement parce que c'était la dernière journée... Mon père achetait ce chocolat-là à ma mère dans les années 60 et moi, j'ai continué à l'acheter à ma mère; c'est une tradition et cette année, c'est mon fils qui a 25 ans qui continue à m'acheter ce chocolat », précise une cliente.

Il n'aura fallu qu'une heure trente pour que la dernière boîte de chocolats Andrée soit vendue.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Commerce

Alimentation