•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'activité manufacturière en Chine diminue pour la première fois en deux ans

Des employés travaillent sur une chaîne de production fabriquant des camions légers dans une usine de JAC Motors à Weifang, province de Shandong, Chine, le 30 novembre 2018.
Au cours du trimestre qui s'est achevé en septembre, la croissance économique de la Chine a atteint un creux post-crise mondiale de 6,5 % par rapport à l'année précédente. Photo: Reuters / China Stringer Network
Associated Press

L'activité manufacturière en Chine a diminué en décembre pour la première fois en plus de deux ans, indique un coup de sonde officiel dévoilé lundi. La situation intensifie la pression sur Pékin pour qu'il renverse le ralentissement économique, alors qu'il entame des négociations commerciales avec l'administration Trump.

L'indice des directeurs des achats du Bureau national de la statistique et d'un groupe industriel, la Fédération chinoise de la logistique et des achats, a glissé à 49,4, par rapport à 50,0 en novembre, sur une échelle de 100 points. Toute lecture en dessous de 50 indique que l'activité est en contraction. Le chiffre de décembre représente le plus bas niveau depuis février 2016 et la première baisse depuis juillet 2016.

Au cours du trimestre qui s'est achevé en septembre, la croissance économique de la Chine a atteint un creux post-crise mondiale de 6,5 % par rapport à l'année précédente. Le ralentissement a eu lieu malgré les efforts du gouvernement pour l'endiguer en ordonnant aux banques de faire davantage de prêts et en augmentant les dépenses pour la construction de travaux publics.

Les prévisionnistes s'attendent à une croissance annuelle d'environ 6,5 %, en légère baisse par rapport à 6,7 % en 2017. Toutefois, certains segments de l'industrie, notamment les ventes d'automobiles et d'immobilier, ont subi des baisses plus marquées.

Les commandes totales et les exportations ont toutes deux diminué, ce qui indique que les usines chinoises souffrent d'une faible demande sur le marché intérieur et à l'étranger.

Les exportations vers les États-Unis ont continué de croître à un taux mensuel à deux chiffres dans le dernier droit de 2018, malgré les tarifs punitifs du président Donald Trump. Cependant, la croissance des exportations vers le reste du monde a fortement diminué en novembre et les prévisionnistes s'attendent à un affaiblissement de la demande américaine au début de 2019.

Cela ajoute aux complications auxquelles font face les dirigeants chinois qui essaient de renverser un vaste ralentissement économique et d'éviter des pertes d'emplois politiquement dangereuses.

Un ralentissement plus abrupt que prévu

Les émissaires chinois et américains doivent se réunir début janvier pour des négociations visant à résoudre leur guerre commerciale menaçante sur le plan économique. Au cours du week-end, le président Donald Trump a adopté un ton optimiste, affirmant qu'il avait parlé au président Xi Jinping par téléphone.

« L'entente progresse très bien », a déclaré M. Trump sur Twitter. « Si elle est conclue, elle sera très large, couvrira tous les sujets, secteurs et points de litige. De grands progrès sont accomplis! »

Les économistes estiment toutefois que le moratoire de 90 jours sur de nouvelles sanctions approuvé par MM. Trump et Xi le 1er décembre accorde probablement trop peu de temps pour résoudre un différend tentaculaire.

L'activité économique chinoise était déjà en train de faiblir après le resserrement des contrôles sur les prêts bancaires de Pékin fin 2017 pour atténuer un gonflement de la dette. Le ralentissement a été plus abrupt que prévu, ce qui a incité les régulateurs à changer de cap et à alléger les contrôles de crédit. Mais ils ont agi de façon graduelle pour éviter de renflouer la dette. Leurs mesures n'ont pas pu encore stopper la courbe descendante de la croissance.

Les dirigeants chinois ont promis lors d'une réunion de planification économique annuelle à la mi-décembre de soutenir la croissance par des réductions d'impôts, des prêts plus faciles pour les entrepreneurs et d'autres mesures.

Accords commerciaux

International