•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sénatrice démocrate Elizabeth Warren se place pour la présidentielle de 2020

 Elizabeth Warren, de face, en plan rapproché

La sénatrice démocrate Elizabeth Warren, prononçant un discours à Washington D.C.

Photo : Reuters / Yuri Gripas

Radio-Canada

Elizabeth Warren a officialisé lundi son intention de briguer l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis.

Sénatrice du Massachusetts depuis 2013, l’ancienne professeure de droit de 69 ans est une figure de l'aile gauche du parti démocrate.

« La classe moyenne américaine est attaquée »

Dans une vidéo de 4 minutes 30 diffusée lundi, Elizabeth Warren détaille ses ambitions pour les États-Unis qui doivent, selon elle, être une terre d'opportunités pour tous et pas seulement pour les plus aisés.

Chaque personne aux États-Unis devrait être capable de travailler dur, de jouer selon les mêmes règles et de prendre soin d'elle-même et des gens qu'elle aime. C'est pour cela que je me bats, et c'est pourquoi je lance un comité exploratoire pour la présidence. J'ai besoin de vous avec moi.

Elizabeth Warren sur Twitter

Lancer un comité exploratoire permet légalement à un candidat potentiel de commencer à recueillir des fonds. Cette étape permet aussi de voir sur combien d’appuis il peut compter.

La sénatrice assure vouloir « reconstruire la classe moyenne américaine », affaiblie, selon elle, par « les milliardaires et les grandes entreprises » qui ont « enrôlé des hommes politiques pour obtenir une plus grosse part du gâteau ».

Narguée régulièrement par le président Trump – qui la surnomme Pocahontas – lors de ses rassemblements partisans, Elizabeth Warren a publié en octobre les résultats de tests génétiques qui suggèrent qu’elle a des racines autochtones.

Le président l’avait accusée de multiples fois d’avoir menti sur ses origines pour aider sa carrière de professeure de droit, des attaques reprises par certains républicains.

La course démocrate prend forme lentement

Un seul démocrate est jusqu’ici entré officiellement dans la course à l'investiture du parti : le représentant au Congrès du Maryland, John Delaney.

Une vingtaine de prétendants pourraient annoncer leurs intentions d’ici peu.

Outre Elizabeth Warren, l'ancien vice-président Joe Biden, les sénatrices Kamala Harris, Kirsten Gillibrand et Amy Klobuchar, leurs homologues Bernie Sanders, Sherrod Brown et Cory Booker, ainsi que le maire de Los Angeles Eric Garcetti et l’ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Aucun favori ne s'est encore détaché, mais un sondage publié en novembre plaçait Elizabeth Warren loin derrière d'autres prétendants possibles, avec 5 % des sondés seulement. L'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, et l'ancien candidat à la primaire de 2016, Bernie Sanders, récoltaient respectivement 26 % et 19 % des appuis des sondés.

Avec les informations de Associated Press, Agence France-Presse, et Reuters

Politique américaine

International