•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché immobilier de Toronto craintif en 2018

Une pancarte devant une maison à vendre indique que celle-ci est vendue.

Le marché immobilier de Toronto a ralenti de manière marquée en 2018

Photo : La Presse canadienne / Graeme Roy

Radio-Canada

Selon certains experts, l'entrée en vigueur de nouvelles règles hypothécaires en 2018 au Canada a eu pour effet de calmer le marché immobilier dans plusieurs grandes villes du pays, notamment à Toronto. De nombreux acheteurs qui n'avaient pas les reins financiers assez solides pour acheter une propriété ont décidé d'attendre.

Résultat, c'est le marché locatif qui a volé la vedette cette année, disent ces mêmes experts.

Ça a été une année exceptionnelle 2017 pour tous les agents immobiliers. Et depuis ce temps-là, c'est plus tranquille, vraiment plus tranquille, explique Martine Rivard, agente immobilière à Toronto.

Si l'année qui se termine n'a pas été exceptionnelle en termes de ventes de propriétés, l’économiste en chef de la Banque Laurentienne prévoit déjà un regain pour 2019.

On est sur un élan beaucoup plus positif, on est en train de trouver un nouvel équilibre, selon Sébastien Lavoie.

Si les ventes sont restées au ralenti cette année, à Toronto, les prix des loyers ont atteint de nouveaux sommets. Le coût moyen d'une location est aujourd’hui de plus de 2400 $ mensuellement.

Le marché locatif est certainement - au Canada - le plus vibrant en ce moment, explique M. Lavoie. La construction est en hausse, et malgré tout, les taux d'inoccupations baissent dans toutes les grandes villes canadiennes.

M. Lavoie se dit optimiste que le marché torontois reprendra de plus belle en 2019.

Toronto

Immobilier