•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes de l’Est grandissent au Parlement jeunesse du Québec

Des jeunes participent au parlement jeunesse du Québec à l'Assemblée nationale.
Le parlement jeunesse du Québec a lieu à Québec. Photo: Gracieuseté du Parlement jeunesse du Québec
Guylaine Lebel

Plus d'une centaine de jeunes de 18 à 25 ans participaient, du 26 au 30 décembre, au Parlement jeunesse du Québec à l'Hôtel de l'Assemblée nationale à Québec. Des représentants des régions, dont l’Est-du-Québec, s’y rassemblent chaque année depuis 69 ans pour apprendre les rouages de la démocratie et du journalisme politique.

Ils siègent comme de véritables députés et ils couvrent l'événement comme le feraient des journalistes. Ils votent et débattent sur des projets de loi amenés par leurs collègues.

Une voix pour les régions

Une jeune femme à l'Assemblée nationale.Sandrine Jouis, de Sept-Îles, participe au parlement jeunesse depuis cinq ans. Photo : Gracieuseté du Parlement jeunesse du Québec


La Septilienne Sandrine Jouis, 25 ans, leader de l’opposition, en est à sa cinquième participation.

Elle estime que les Nord-Côtiers devraient se joindre au Parlement jeunesse afin de faire entendre la voix des régions.

C’est intéressant de pouvoir amener une perspective que les gens qui sont nés à Montréal ou Québec ne peuvent avoir.

Sandrine Jouis, participante


Un dépassement de soi

Catherine Côté, 22 ans, est originaire de Saint-Louis-du-Ha! Ha ! dans le Bas-Saint-Laurent.

Alors qu’elle s’implique pour une deuxième année, elle tient cette année le rôle de secrétaire générale du parlement.

L'étudiante en psychologie voit dans cette activité une véritable occasion de se dépasser et d’apprendre sur soi.

On ne dort pas beaucoup. C'est exigeant, mais c'est vraiment une expérience incroyable.

Catherine Côté, participante


Une expérience dans son domaine


Émilie Ferguson, 19 ans, originaire de Saguenay et étudiante en photographie au Cégep de Matane, participe pour la première fois à l'événement. Elle tient le rôle de photographe de presse.

Elle voit dans cette activité une véritable occasion d'acquérir une expérience intéressante dans son domaine.

Ça nous donne une idée de ce que c'est, faire du photojournalisme et d’être dans un vrai contexte avec la pression.

Émilie Ferguson, participante

La mission du Parlement jeunesse est de lutter contre le décrochage citoyen chez les jeunes de 18 à 25 ans.

Bas-Saint-Laurent

Jeunesse