•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford affirme être responsable de la baisse des prix de l’essence

Un automobiliste à la pompe à essence.

Les automobilistes de la province ont vu le prix de l'essence diminuer.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis quelques jours, Doug Ford se félicite sur les réseaux sociaux de la baisse des prix de l'essence. Selon lui, celle-ci serait due au retrait de la province du marché du carbone. Or, plusieurs experts et citoyens accusent le premier ministre de mentir en toute connaissance de cause.

Les prix de l’essence ont baissé en Ontario, en grande partie parce que notre gouvernement a abandonné la taxe carbone, s’est targué Doug Ford sur son compte Twitter, le 27 décembre. Et il n'est pas le seul : plusieurs ministres et députés progressistes-conservateurs ont aussi utilisé la plateforme de micromessages pour se vanter d'être responsables de la baisse des coûts de l'essence.

La ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, et le ministre des Finances, Vic Fedeli, ont eux aussi affirmé que le retrait de la province du marché du carbone a permis de faire baisser le prix à la pompe.

L’Ontario n’a pas encore de taxe carbone

Il y a plusieurs choses qui sont incorrectes, lance l’analyste du système pétrolier chez Kent Group Michael Ervin.

« Premièrement, ils n’ont pas éliminé la taxe carbone, mais ils sont sortis du marché du carbone. »

— Une citation de  Michael Ervin, analyste pétrolier chez Kent Group

En juillet dernier, peu de temps après leur arrivée au pouvoir, les progressistes-conservateurs ont annoncé que l’Ontario allait sortir du marché du carbone, mais ils n’ont pas aboli la taxe carbone, puisque celle-ci n’est pas encore entrée en vigueur.

La taxe carbone sera imposée aux Ontariens par le fédéral à partir du 1er janvier 2019 (Nouvelle fenêtre). Le gouvernement de Doug Ford a toutefois prévu de la contester devant les tribunaux, aux côtés de la Saskatchewan.

Selon Keith Brooks, du groupe écologiste Environmental Defence, le gouvernement mélange les termes « taxe carbone et marché du carbone » volontairement.

« Je pense que le gouvernement a intentionnellement déformé la réalité, pour embrouiller les Ontariens. »

— Une citation de  Keith Brooks, du groupe écologiste Environmental Defence

Une baisse mondiale des prix

Plusieurs facteurs expliquent la chute des prix de l'essence. Selon M. Ervin, le retrait de l’Ontario du marché du carbone, en vigueur depuis la fin d'octobre, a permis « de faire baisser les prix de seulement 5 cents par litre ».

Il estime que la grande majorité de la baisse est attribuable à la chute des cours du baril de pétrole.

La baisse des prix de l’essence n’est pas différente en Ontario qu'ailleurs au pays, ajoute M. Brooks. Penser que ça vient du retrait du marché du carbone est irréaliste, poursuit-il.

Dan McTeague, analyste, GasBuddy.com.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dan McTeague, analyste, GasBuddy.com

Photo : CBC

Selon l’analyste des prix de l'essence Dan McTeague, la chute du cours du baril de pétrole a entraîné une baisse de 22 cents le litre, alors que le retrait du marché du carbone est responsable d’une baisse de 5 cents par litre.

Doug Ford moqué sur Twitter

Sur Twitter, plusieurs centaines d’internautes ont raillé les affirmations du premier ministre et des membres de son gouvernement.

Très drôle de voir que la taxation du carbone en Ontario contrôle visiblement le cours du baril mondial. Impressionnant!, a ironisé Michael Bueckert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !