•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radars photo : moins d'argent pour les municipalités de la Saskatchewan

Une affiche sur la route annonçant un radar.
Un panneau indique la présence de radars photographiques Photo: Radio-Canada

Les municipalités de la Saskatchewan qui utilisent des radars photographiques pour donner des contraventions aux automobilistes perdront la moitié de leurs recettes, en raison d'une modification à une loi provinciale qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

La Société d’assurances du gouvernement de la Saskatchewan (SGI), qui gère le programme, fournit actuellement tous les revenus restants, une fois les frais couverts, aux municipalités où les contraventions ont été données.

Toutefois, dès 2019, un amendement à loi redistribuera la moitié de ces recettes à la SGI, qui les placera dans un fonds pour la sécurité routière.

Les communautés qui ne possèdent pas de radar photographique pourront alors demander des subventions financées par les revenus des municipalités qui en disposent.

Selon la SGI, les décisions concernant les bénéficiaires de ces subventions seront faites par un comité composé de représentants de la SGI, des ministères de la Justice et de la Voirie et de l’Infrastructure, de chefs de police, d’associations de municipalités rurales et urbaines, et de la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN).

Le maire de Regina, Michael Fougere, déclare être en désaccord avec les changements apportés à la loi.

« L’argent devrait rester là où l’infraction se produit », explique-t-il à CBC au téléphone. « Il n’y a pas eu beaucoup de consultations à ce sujet. Il a simplement été demandé aux municipalités urbaines d’aider à financer les municipalités rurales. »

Nous croyons que cela est injuste.

Michael Fougere, maire de Regina

Michael Fougere ajoute qu’il espère que la province reconsidérera ce changement à la loi, avant son entrée en vigueur.

Saskatoon en désaccord

La Ville de Saskatoon avait aussi précédemment écrit au gouvernement provincial pour lui demander de réexaminer le changement.

Un conseiller municipal de Saskatoon, Darren Hill, qui siège aussi au conseil d’administration de l’Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan (SUMA), déclare que cela laisse la Ville avec deux options.

« Nous devrons soit récupérer l’argent dans l’impôt foncier, ou ne pas nous préoccuper de la circulation comme nous le faisions par le passé », explique-t-il.

Entre janvier et septembre 2018, Regina a reçu 851 679 $ en revenus nets provenant des radars.

Saskatoon a touché 707 016 $.

La SGI a toutefois indiqué que les revenus passés ne sont pas garants du futur.

Selon Darren Hill, la Ville de Saskatoon aurait utilisé ces revenus pour améliorer la sécurité routière dans les quartiers résidentiels, entre autres. Il ajoute que la municipalité devrait pouvoir utiliser son propre radar et en assumer les coûts et les revenus.

« C’est la même chose pour les autres municipalités. Laissez-les financer elles-mêmes leur radar ou établir un programme différent en partenariat avec la province », réclame-t-il.

Une question de sécurité avant tout

Selon un porte-parole de la SGI, Tyler McMurchy, les municipalités devraient considérer les revenus générés par les radars comme un surplus.

« Les communautés continuent à en bénéficier, elles reçoivent une part de ces revenus. Mais cela ne devrait pas être de l’argent sur lequel les municipalités devraient compter. Nous espérons que ces revenus diminueront avec le temps, et que les gens ralentissent », explique-t-il, en ajoutant que les radars ne sont pas conçus pour générer des revenus, mais pour améliorer la sécurité routière.

« Nous serions heureux si aucune contravention n'était donnée et [s'il n'y avait] aucun revenu », résume-t-il.

Les radars photographiques de la SGI ont commencé sous la forme d’un projet pilote en 2015. En septembre 2018, la province a annoncé qu’ils seront permanents,

Les radars photo sont situés sur cinq routes en Saskatchewan, dont la route Ringe à Regina et Circle Drive à Saskatoon. Ils sont également présents dans des zones scolaires de Saskatoon, de Regina et de Moose Jaw.

Plus de 36 000 contraventions ont été données par le radar situé sur Circle Drive à Saskatoon, tandis que celui sur la route Ring à Regina en a délivré plus de 20 000.

D’après les informations de CBC

Saskatchewan

Politique provinciale