•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Égypte annonce avoir tué une quarantaine de terroristes dans le Sinaï

Le ministère de l'Intérieur n'a pas précisé sur les terroristes tués étaient impliqués dans l'attentat de vendredi.

Photo : Getty Images / Mohamed El-Shahed

Reuters

Quarante membres présumés de mouvements extrémistes ont été tués par les forces égyptiennes lors de trois opérations simultanées, dans le Nord-Sinaï et à Gizeh, a annoncé samedi le ministère de l'Intérieur, au lendemain d'un attentat qui a coûté la vie à trois touristes vietnamiens et à leur guide.

L'attentat à la bombe de vendredi, qui a eu lieu à moins de quatre kilomètres des pyramides de Gizeh, près du Caire, n'a pas été revendiqué.

Après cette explosion contre un car de tourisme, le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé qu'il annulait ses excursions d'une journée au Caire organisées à partir de la station balnéaire d'Hurghada sur la mer Rouge.

Sur les 40 personnes tuées samedi, 30 ont trouvé la mort dans une opération contre une cache de Gizeh où des « éléments terroristes » se préparaient à s'en prendre aux pouvoirs publics et à des sites touristiques, précise le ministère de l'Intérieur sans dire si elles étaient impliquées dans l'attentat de vendredi.

Un homme portant des lunettes marche dans le corridor d'un hôpital, entouré de plusieurs personnes dont des journalistes, des photographes et des agents de sécurité.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre égyptien, Moustafa Madbouli, lors d'une visite dans l'hôpital où sont soignés les touristes vietnamiens victimes de l'attentat de vendredi.

Photo : Getty Images / Tarek Ibrahim

Coup dur pour le tourisme

Dix autres personnes ont été tuées dans le nord du Sinaï, où les services de sécurité mènent depuis février une offensive contre des djihadistes qui se réclament du groupe armé État islamique.

Le ministère de l'Intérieur n'a donné aucune information quant à l'identité des personnes tuées. Il ne signale par ailleurs aucune perte dans les rangs des forces de l'ordre, mais indique que les trois opérations ont eu lieu simultanément.

Il a diffusé des photos montrant des corps ensanglantés le visage caché gisant à côté de fusils de chasse.

Avant l'attentat de vendredi, le tourisme, source vitale de recettes pour l'Égypte, commençait à repartir difficilement après la chute du nombre de visiteurs enregistrée depuis le soulèvement de 2011 lié au printemps arabe et l'attentat de l'État islamique contre un avion russe qui avait fait 224 morts en octobre 2015.

L'avion s'était écrasé dans le Sinaï peu après son décollage de Charm el Cheikh, principale station balnéaire de la mer Rouge. Depuis cet attentat, il n'y a plus de vols directs entre les grands pays pourvoyeurs de touristes comme la Russie ou le Royaume-Uni et Charm el Cheikh.

Afrique

International