•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas question de revoir la taxation des barrages de Rio Tinto, tranche la CAQ

Gros plan sur un barrage de Rio Tinto

Un barrage exploité par Rio Tinto

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, est catégorique : il n'y aura pas de révision du taux de taxation des installations hydroélectriques de Rio Tinto dans la région.

Celle qui est aussi ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean indique que la Coalition avenir Québec (CAQ) a eu des discussions avec des responsables de la multinationale ainsi que des experts du domaine juste avant les Fêtes.

Le gouvernement ferme la porte à tout changement.

Il n’y a pas de taxation des barrages ici, ça, c’est vraiment décidé. Il n’y a pas de révision, c’est un sujet clos. Qu’est-ce qu’on veut? C’est vraiment des emplois de qualité. On le dit, on veut créer de l’emploi.

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation

Andrée Laforest indique que Rio Tinto est le plus gros employeur de la région. C’est « par respect et par devoir » que la CAQ prend sa décision.

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest

Photo : Radio-Canada

Ce serait mal vu de commencer à taxer les barrages de Rio Tinto pis comme je vous dis, il faut rester compétitif au niveau mondial.

Un conseiller en colère

Le conseiller municipal de Saguenay Jean-Marc Crevier est choqué par cette décision qu'il considère comme hâtive.

Je ne suis même pas capable de comprendre sa décision. Probablement qu’elle s’est mise, je ne le sais pas, à genoux tout de suite devant l’entreprise puis elle ne s’est même pas donné la peine de vérifier ou d’analyser ce dossier-là comme il faut. C’est ça qui me dépasse à l’heure actuelle. Je suis tellement déçu de sa décision. Je vous le dis, c’est elle qui va porter l’odieux de l’expliquer à la population parce qu’on ne lâchera pas parce qu’ils ont décidé ou elle, elle a décidé de fermer cette porte-là.

Le conseiller municipal de Saguenay, Jean-Marc Crevier qualifie de scandaleux le contrat de Me Louis Coulombe.

Le conseiller municipal de Saguenay, Jean-Marc Crevier qualifie de scandaleux le contrat de Me Louis Coulombe.

Photo : Radio-Canada

Jean-Marc Crevier précise que l’augmentation des taxes qu’il réclame avec d’autres élus n'est pas une question de compétitivité, mais d'équité.

En effet, il rappelle que d'autres entreprises qui ont des installations au Saguenay–Lac-Saint-Jean comme Produits forestiers Résolu paient beaucoup plus en redevances pour leurs barrages que ne le fait Rio Tinto.

M. Crevier assure qu'il contestera la décision de la CAQ qui a un impact majeur sur le compte de taxes des contribuables.

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie