•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marilissa Gosselin sera la conseillère de Doug Ford aux affaires francophones

Une femme qu porte un t-shirt blanc

Marilissa Gosselin sera la conseillère politique principale responsable des affaires francophones au bureau du premier ministre Doug Ford.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a confirmé vendredi l'embauche de Marilissa Gosselin au poste de conseillère politique principale responsable des affaires francophones au bureau du premier ministre Doug Ford.

Mme Gosselin est originaire de Hearst et réside dans l'Est ontarien. La comptable de formation a été candidate progressiste-conservatrice à l’élection provinciale de 2011 dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, mais a été devancée par le libéral Grant Crack.

La création du poste a été annoncée le 23 novembre, en même temps que les concessions du gouvernement Ford dans les services en français.

Une semaine auparavant, le gouvernement avait annoncé qu'il éliminerait le poste de commissaire aux services en français et annulerait le financement de l'Université de l'Ontario français.

L'AFO « satisfaite » mais toujours revendicatrice

Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Carol Jolin, indique que son organisme n'a pas été consulté dans le processus de sélection de la conseillère. Il précise toutefois qu'il connaît Mme Gosselin depuis la campagne électorale de 2011.

Elle reflète bien l'esprit d'une bonne Franco-Ontarienne. On est satisfaits de la nomination.

Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario

Il ajoute que la nouvelle n'amortira pas le mouvement de la résistance franco-ontarienne qui s'est mis en place à la suite de l'énoncé économique du 15 novembre.

Ça ne change pas ce que nous sommes en train de faire, mais si ça peut faciliter les discussions avec M. Ford et son entourage immédiat et leur faire comprendre les réalités franco-ontariennes, ça ne peut qu'aider, affirme M. Jolin.

Du côté du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO), on salue la nomination de Mme Gosselin.

C'est un pas en avant pour rebâtir la relation entre le gouvernement de l'Ontario et la communauté francophone, explique-t-on.

L'association franco-ontarienne souhaite également que cette embauche permette le rétablissement du Commissariat aux services en français, ainsi que permette le retour du financement de l'Université de l'Ontario français.

Nord de l'Ontario

Politique provinciale