•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yves Lévesque : 24 ans de vie politique municipale

Le maire Yves Lévesque en 1999.

Le maire Yves Lévesque en 1999.

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

Unique maire de Trois-Rivières depuis la fusion municipale de 2001, Yves Lévesque a laissé son empreinte sur la ville. Avec son départ, c'est un chapitre de l'histoire de Trois-Rivières qui se termine. Retour sur une carrière politique bien remplie, mais qui n'a pas toujours fait l'unanimité.

Après avoir fait carrière dans la marine marchande, Yves Lévesque a côtoyé le monde des affaires en étant propriétaire de deux succursales de la chaîne de restauration Harvey’s.

En 1994, il devient conseiller du district de Cherbourg à Trois-Rivières Ouest. Il accède à la mairie de l’ancienne ville en 1999. Il se fera remarquer entre autres avec son thermomètre de la dette.

Photo d'archive d'Yves LévesqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yves Lévesque en 2000

Photo : Radio-Canada

Le 4 novembre 2001, il devient le premier maire de la ville fusionnée de Trois-Rivières en l’emportant sur l’ancien maire de Cap-de-la-Madeleine Alain Croteau et l’ancien dirigeant du Grand-Prix de Trois-Rivières, Léon Méthot.

En 2005, il est réélu facilement en battant l’ex-ministre péquiste Guy Julien avec une confortable avance de plus de 20 000 votes.

Opposition

Après sa réélection en 2009, un mouvement d’opposition se forme au sein du conseil municipal. Un groupe de sept conseillers votent en bloc contre certaines politiques du maire. Malgré un mandat tendu, il reste aimé par une grande majorité de citoyens de Trois-Rivières et ceux qu'on surnommait « le groupe des 7 » se divisent. Le politicien est aisément réélu en 2013, alors qu’il affrontait cinq candidats.

Le maire Yves Lévesque lors d'une entrevue à Radio-Canada en 2013.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire Yves Lévesque lors d'une entrevue à Radio-Canada en 2013.

Photo : Radio-Canada / Archives

En 2017, Yves Lévesque obtient son cinquième mandat à la mairie de Trois-Rivières. Il perd toutefois des alliés autour de la table du conseil. Les premiers mois sont houleux. L’adoption du premier budget se fait in extremis le 31 décembre 2017. Certains collaborateurs rapportent que le maire est de plus en plus fatigué.

La machine à rumeurs s’emballe, le 19 juillet 2018, lorsque le maire est absent de la première du Cirque du Soleil à l’Amphithéâtre Cogeco, ce qui est inhabituel pour ce personnage politique omniprésent.

Il part en arrêt de travail sur recommandation de son médecin le 10 octobre 2018. C'est par la suite le silence radio, à l'exception d'une vidéo mise en ligne sur la page Facebook du maire pour souhaiter un heureux temps des Fêtes aux citoyens de Trois-Rivières. Il y apparaît aminci.

Le 27 décembre 2018, sa démission est confirmée par le responsable des relations avec les médias de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant. Le maire n'annoncera pas sa démission lui-même, en dehors de communiqué adressé aux citoyens où il qualifie sa décision de « difficile et déchirante ».

Sur le plan personnel, Yves Lévesque est aujourd’hui âgé de 61 ans et est père de quatre garçons.

Points marquants de sa carrière politique

Parmi les réalisations notables d’Yves Lévesque à la tête de la Ville de Trois-Rivières, notons l'obtention du titre de capitale culturelle du Canada dans le cadre des fêtes du 375e anniversaire de la ville.

Plusieurs se souviendront de la revalorisation du site de l’ancienne usine de produits forestiers Canadien Pacifique-TRIPAP qui a vu naître le projet immobilier Trois-Rivières sur Saint-Laurent, ainsi que la construction de l’Amphithéâtre Cogeco.

Actuellement, le District 55, incluant un nouveau Colisée, est également en construction au pied du pont Laviolette.

Adulé par certains, détesté par d'autres, Yves Lévesque demeure un personnage incontournable de la Ville de Trois-Rivières.

D'après un reportage de Jean-Philippe Nadeau

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale