•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Onde de choc dans la région après la démission d'Yves Lévesque

Le maire de Trois-Rivères, Yves Lévesque

Le maire de Trois-Rivères, Yves Lévesque

Photo : Radio-Canada

Catherine Bouchard

La démission du maire de Trois-Rivières Yves Lévesque suscite de nombreuses réactions chez les élus de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Le maire a démissionné jeudi matin pour des raisons de santé, sous la recommandation de son médecin.

De l'autre côté du fleuve Saint-Laurent, le maire de Bécancour Jean-Guy Dubois est bouleversé par cette annonce.

« Sur le coup, je n'y croyais pas. Pour moi, Yves Lévesque, ça a été un collaborateur très important. Je m'amuse à dire qu'on a un peu ouvert le pont Laviolette, dans ce sens qu'on a fait beaucoup de travaux ensemble pour unir nos deux rives. On a fait des choses le fun ensemble. On perd un bâtisseur. On perd une personne qui était très ouverte et qui avait beaucoup d'énergie », souligne-t-il.

Les élus en conférence de presse

Jean-Guy Dubois, Geneviève Dubois, Mario Lyonnais et Yves Lévesque demandent au gouvernement provincial d'intervenir dans le conflit de travail à l'Aluminerie de Bécancour.

Photo : Radio-Canada / Pierre Marceau

Depuis les dernières élections municipales, Yves Lévesque devait composer avec un conseil municipal qui était plus en désaccord avec lui que par le passé. La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, estime que ce contexte peut avoir contribué à la fatigue du maire, en plus de la maladie.

« Développer, c'est beaucoup d'énergie. En plus, devoir toujours faire valoir son point dans son propre conseil qui devrait travailler dans l'unanimité, je pense que ça fait qu'après plusieurs années, ça peut être fatigant », estime-t-elle.

De son côté, le maire de Shawinigan soutient que la politique municipale est particulièrement difficile.

« Je pense que M. Lévesque a pris certainement la meilleure décision le concernant, dit Michel Angers. À partir du moment où on décide de quitter, on se rappelle toujours que la politique municipale est une politique extrêmement exigeante. On est tous les jours sous les feux de la rampe, on est tous les jours devant nos citoyens qui nous interpellent. À tous les jours, on rencontre des difficultés. »

Les deux maires s'entendent sur les demandes pour le service ferroviaire sur la rive sud et la rive nord.

Les maires de Trois-Rivières et de Drummondville en point de presse à l'hôtel de ville de Trois-Rivières le 19 juin 2016 : Yves Lévesques (à gauche) et Alexandre Cusson (à droite)

Photo : Radio-Canada

C'est un monument du monde municipal qui disparaît. Avec les fusions du début des années 2000, Yves Lévesque était probablement le dernier des maires des grandes villes qui a participé aux fusions.

Alexandre Cusson, président de l'Union des municipalités du Québec et maire de Drummondville

L'ex-candidat à la mairie, Jean-François Aubin, s'est dit très surpris de cette démission.

« C'est un choc, surtout que ça arrive à ce moment-ci. Bien entendu, il y a des gens qui pensaient que ça pourrait arriver, à un moment donné, mais si rapidement, c'est étonnant », indique M. Aubin.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque rencontre le candidat de la CAQ Jean Boulet et lui fait une poignée de main chaleureuse.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque rencontre le candidat de la CAQ Jean Boulet.

Photo : Radio-Canada

Le ministre responsable de la Mauricie et député de Trois-Rivières, Jean Boulet, a tenu à souligner le travail de M. Lévesque.

« J'accueille cela avec étonnement, mais quand un homme public quitte, c'est que la décision, il faut présumer qu'elle est mûrement réfléchie. Je ne peux qu'exprimer beaucoup d'appréciation tant pour l'homme que le politicien. Yves Lévesque, c'est quelqu'un qu'on a pu estimer au fil des années tant par ses accomplissements que sa vision du développement économique et social de Trois-Rivières. »

Des élections partielles se tiendront vers le mois de mai prochain pour élire un nouveau maire.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale