•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des stations pour améliorer la sécurité dans les autobus du centre-ville

Une inscription indiquant la station de la Winnipeg Transit.

Les stations ont été installées en réponse aux recommandations formulées dans un rapport sur la sécurité du transport en commun, après une série d'agressions contre des chauffeurs, affirme un porte-parole de Winnipeg Transit.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De petites stations de travail pour des inspecteurs de Winnipeg Transit ont été installées à deux arrêts névralgiques du centre-ville pour améliorer la sécurité des usagers et des chauffeurs d'autobus.

L’un de ces postes est situé à l'angle de l’avenue Portage et de la rue Vaughan, l’autre est sur l’avenue Graham à l'angle de la rue Fort.

Au cours de cette année, le chef de police de Winnipeg, Danny Smyth, faisait état d'un nombre d’appels important relativement à des événements dans cette section de l'avenue Portage, affirmant que des mesures seraient à prendre.

La Ville a payé la construction des stations, qui sont ouvertes depuis la semaine dernière.

Un poste d'inspecteur à une intersection achalandée.

Les stations sont de petites structures mesurant à peine quelques mètres et sont situées à des arrêts à moins d'un kilomètre, à des intersections névralgiques.

Photo : Radio-Canada

Un inspecteur de la Winnipeg Transit y sera installé du lundi au vendredi, de 9 h à 23 h. En plus d'améliorer la sécurité des usagers et des chauffeurs, il devra aussi faire respecter les règlements et fournir des informations aux passagers.

La Ville dit que les inspecteurs sont d'anciens chauffeurs « hautement qualifiés, qui ont le mandat d’être une ressource pour les chauffeurs et les passagers ».

Les stations sont de petites structures mesurant à peine quelques mètres, munies de chauffage et d'un climatiseur. Elles sont situées à moins d'un kilomètre l'une de l'autre, à des intersections achalandées.

« C’est rassurant pour notre personnel de savoir que, quand ils passent devant cet endroit, il y aura quelqu'un pour les aider », affirme le directeur des opérations de Winnipeg Transit, Randy Tonnellier.

Les petits bureaux ont été installés en réponse aux recommandations formulées dans un rapport sur la sécurité du transport en commun, après une série d'agressions contre des chauffeurs, affirme un porte-parole de Winnipeg Transit.

La Ville dispose jusqu’à maintenant de deux kiosques et, selon les responsables de Winnipeg Transit, un troisième pourrait voir le jour sous peu.

Manitoba

Affaires municipales