•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Lassonde, le grand philanthrope

Pierre Lassonde au café du Musée national des beaux-arts

Pierre Lassonde quitte le C.A. du MNBAQ

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'homme d'affaires et grand philanthrope Pierre Lassonde a été récompensé cette année pour son engagement. Le nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec porte d'ailleurs son nom, en raison de son aide financière.

Plus tôt ce mois-ci, le magazine Les Affaires l’a nommé « haut dirigeant socialement engagé ».

Un honneur pour le président du conseil de l’entreprise Franco-Nevada. « D’abord, ce fut une grande surprise, et je suis évidemment très heureux de voir ça, et pour moi c’est une reconnaissance de la valeur de la philanthropie et à l’égard de tous nos citoyens », souligne-t-il.

Celui qui a fait fortune dans le secteur de l’or croit qu’il est important de partager nos « trésors », mais aussi notre temps et notre talent.

Le milliardaire avait injecté 10 millions de dollars pour la construction du nouveau pavillon du musée, qui a ouvert en 2016. Selon lui, les résultats « sont fantastiques ».

Le pavillon Pierre-Lassonde

Le MNBAQ souhaite attirer le public français à Québec.

Photo : Radio-Canada

Les gens s'arrêtent régulièrement pour le remercier.

« Ça bénéficie à toute la population. C’est le genre de geste qui devrait être multiplié par la population au Québec », croit-il.

De nouveaux projets

Pierre Lassonde est toujours à la recherche de nouveaux projets qui touchent l’éducation, les arts ou la communauté.

Il veut que les fonds remis aient des répercussions à long terme.

« Il faut que ce soit des projets durables. Il ne faut pas que ce soit des projets qu’une fois qu’on va donner de l’argent, tout aille tomber à l’eau », explique-t-il, ajoutant qu’ils ne sont pas toujours faciles à trouver.

Selon lui, le pavillon Pierre-Lassonde est un bel exemple, puisque son arrivée a eu des impacts positifs sur le musée et sur les artistes de la province.

« C’est le genre de projet que nous aimons soutenir, et nous regardons toujours pour voir qu’est-ce qu’on peut faire. »

Québec

Société