•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 33e dîner des Petits Frères de Montréal

Marguerite Blais et Béatrice Picard.
La ministre responsables des Aînés, Marguerite Blais, et l'actrice Béatrice Picard étaient présentes lors de l'événement. Photo: Radio-Canada / Fannie Bussières-McNicoll

Quelque 450 personnes se sont réunies dans une ambiance festive à l'hôtel Sheraton de Montréal pour participer au 33e dîner annuel des Petits Frères de Montréal.

Le repas de Noël réunit des « Vieux Amis », des aînés qui vivent parfois dans l’isolement et des bénévoles qui se rendent disponibles pour les rencontrer.

L’organisme jumelle un bénévole à une personne âgée afin qu’un lien d’amitié se tisse entre les deux personnes. Le dîner de Noël se veut une occasion de plus pour renforcer ce lien existant ou pour favoriser de nouvelles rencontres fortuites.

« J’aime bien ça. C’est une chance de se regrouper et de se faire des amis, des connaissances. Je trouve ça agréable », confie Jean-Guy qui profite du service de l’organisme.

Mais les relations ne sont pas à sens unique. Bénévoles et bénéficiaires se font mutuellement du bien grâce aux liens qui se tissent. « Donner, c’est recevoir. On l’entend souvent », confie Geneviève. « Ça apporte beaucoup. Au point de vue humain, ça apporte beaucoup. »

Des participants à un repas de Noël.L'événement a rassemblé de nombreux participants. Photo : Radio-Canada / Fannie Bussières-McNicoll

La ministre des Aînés, Marguerite Blais, participait à l’événement. Elle souhaite développer un programme de gériatrie sociale à l’image de la pédiatrie sociale mise sur pied par le Dr Julien.

Mme Blais veut ainsi « faire en sorte qu’il y ait davantage de centres de jour, d’endroits où l’on peut prendre le pouls de la santé des personnes pour être en mesure d’agir au niveau de la prévention afin de les garder à domicile le plus longtemps possible ».

Il faut que cela devienne un mouvement collectif […]. On devrait en avoir dans toutes les villes du Québec.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés

La ministre explique que « l’isolement social de nos aînés est de plus en plus présent » et qu’il faut le combattre.

L’isolement social, ce n’est pas seulement une question de finances personnelles, c’est une question de solitude. Actuellement, c’est le Québec qui détient la palme de la solitude à travers le Canada.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés

Le dîner des Petits Frères se tient également dans une dizaine de villes, dont Québec, Sherbrooke, Saguenay et Trois-Rivières.

Fondé en 1962, l’organisme Les Petits Frères de Montréal compte 487 Vieux Amis et 677 bénévoles qui se rencontrent pour briser l’isolement des premiers et combler les seconds. Les aînés y sont « accueillis et accompagnés jusqu’à la fin de leur vie », explique le site Internet de l’organisme.

Avec les informations de Fannie Bussières-McNicoll

Pauvreté

Société